AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 What a sad beautiful tragic love affair | Lev

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar



Age : 26
Messages : 324
Couverture : Mannequin
Points : 796


Plus d'informations
F A C E C L A I M : Taylor Swift
R E L A T I O N S :

MessageSujet: What a sad beautiful tragic love affair | Lev   Lun 4 Jan - 15:31

What a sad beautiful tragic love affair
In dreams I meet you in warm conversation. We both wake in lonely beds in different cities. And time is taking its sweet time erasing you. You've got your demons, and, darling, they all look like me. Cause we had a beautiful magic love there. What a sad beautiful tragic love affair.
Lovée dans un kimono en satin blanc, Katarina laissait docilement une maquilleuse peaufiner son apparence. On lui avait d’ores et déjà bouclé les cheveux délicatement, vernis les ongles des mains en rouge sang et ceux des pieds en corail. Son maquillage était léger, bien que voyant. Des yeux ourlés de noir grâce au mascara et à l’eye-liner qu’on y avait apposé, et un rouge à lèvres plus que voyant qu’on finissait de lui apposer au pinceau, assombrissant toujours un peu plus la couleur pour qu’elle soit en parfaite harmonie avec l’allure angélique de la démone. Que Kate soit docile était étrange et elle était la première à l’avouer. Seulement, être mannequin avait toujours été un de ses rêves, alors quand elle avait pu s’y essayer en sortant du lycée, se fichant pas mal de l’avis de ses parents, elle n’avait pas hésité une seule seconde. Prendre sur elle n’avait pas été particulièrement facile, mais elle faisait de son mieux pour ne pas taper sur le système de tout le monde. Ce qui motivait ce revirement de comportement pour sa couverture était avant tout les sommes d’argent qu’elle touchait à la fin. Certes, l’argent n’avait pas réellement sa place sur Emeraudia et pouvait être source de conflit, mais Kate ne voyant que par ce dernier était bien contente d’en recevoir. Cela plus les nombreux avantages qu’elle avait, à pouvoir garder certains items lors de ses shootings. Le troc en place sur Emeraudia avait parfois son avantage, il fallait bien l’avouer.

Aujourd’hui, le shooting se déroulait au Pays de l’Eté et Katarina en était ravie. Elle adorait son pays natal, bien qu’elle se soit sauvée pour Savoir lorsque l’Agence lui avait proposé d’entrer à son service. Les paysages du pays de l’Eté étaient idylliques et souvent utilisés pour les shootings, ce qui expliquait pourquoi Kate s’y trouvait aujourd’hui. Elle allait être en lingerie toute la journée et remerciait le climat de son pays d’être si clément, puisqu’artificiel. Une fois fin prête, la blonde se rendit à l’extérieur, où le set avait été mis en place. On la fit poser seule quelques instants pour prendre des réglages et alors qu’elle allait enlever son kimono, une silhouette bien trop familière fit son apparition. Lev Hobbs, démon incube de son état, ex partenaire d’une nuit et ennemi numéro un de Katarina venait d’entrer dans son champ de vision, à son plus grand malheur. La blonde détestait viscéralement Lev depuis qu’elle avait passé une nuit avec lui. Oh, elle l’avait cherché, elle avait même draguée ouvertement le blond pour se venger de Peter qui lui avait brisé le cœur, mais allez savoir pourquoi, Kate l’avait haït dès le lendemain. Peut-être parce que Lev n’était qu’un goujat et qu’il ne méritait clairement pas que quelqu’un l’apprécie. Lorsqu’il arriva à sa hauteur, la blonde le fusilla du regard et resserra son Kimono autour de son corps.

« Qu’est-ce que tu fiches ici, Hobbs ? »

Bonjour ? Non, certainement pas. Kate était peut-être capable de faire des efforts pour ceux qui s’occupaient d’elle, mais pour Lev ? C’était tout simplement hors de question. Bien sûr, il était déjà arrivé qu’elle se retrouve avec l’incube sur d’autres shootings, mais jamais elle n’avait eut à le supporter elle-même, toute seule. C’était la première fois en deux ans qu’elle se retrouvait ainsi, seule avec lui. Car on lui avait précisé par avance qu’il n’y aurait qu’elle et son partenaire… Partenaire qu’elle avait espérer beau et charmant, pas du tout comme Lev ! C’était la fin du monde, l’apocalypse qui approchait. Katarina allait devoir supporter Lev jusqu’à la fin de la journée et elle ne s’en sentait pas capable. Son feu intérieur bouillonnait déjà, et avec les dernières évolutions de son pouvoir, elle préférait éviter d’être réellement en colère… Cependant, connaissant le blond, elle était plus ou moins sûre qu’elle ne tiendrait pas longtemps avant de vouloir l’étriper.  
acidbrain


wildest dreams.
Say you'll remember me, standing in a nice dress, staring at the sunset babe. Red lips and rosy cheeks. Say you'll see me again even if it's just pretend... - emeraudia
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar
Invité





MessageSujet: Re: What a sad beautiful tragic love affair | Lev   Mar 5 Jan - 1:25

Cela faisait quelques petites années à présent que Lev vivait sur Emeraudia. Il avait quitté la misère de la Terre il y a peu de temps, néanmoins il était bien incapable de dater exactement le jour où il avait pu rejoindre le monde prospère d’Emeraudia. Il avait cessé de compter les années depuis qu’il avait passé les deux mille ans. Il avait arrêté beaucoup de choses, d’ailleurs, passé un certain âge. Compter le nombre de conquêtes qu’il avait ramené chez lui, par exemple.

Lev vivait seul, dans une grande villa à Savoir. Il avait de l’espace, et de la compagnie quand il le désirait. Séduire les femmes était sa spécialité. Et qu’on ne lui crache pas dessus, ce n’était pas sa faute à lui s’il était né incube après tout. Il avait besoin des femmes pour vivre. Il avait besoin de leur énergie pour rester jeune et beau parce que sinon il serait un tas de vieux os usés depuis un sacré bout de temps. Et puis bon, pourquoi se priver des bonnes choses ? Il ne faisait de mal à personne, à part briser deux trois rêves et une pognée de cœur sur son passage…

Cela faisait deux petites journées qu’il était au Pays de l’été. Il avait travaillé une journée entière, en temps que mannequin homme, seul, pour une marque de lingerie. Il avait passé la veille à poser en boxer et short de bain. Aujourd’hui, il allait être en binôme. Et pas n’importe quel binôme, s’il vous plait. Il posait avec une femme : formidable n’est-ce pas ? Bon après il fallait être honnête, il n’avait pas tant d’aventures que ça avec les mannequins. D’un : parce qu’elles étaient souvent insupportables (jamais contente, toujours un cheveu de travers et jamais assez d’eau minérale à leur goût), de deux : parce qu’au bout d’un moment, Lev était connu par ses collègues pour être un gros allumeur et ça le grillait un petit peu auprès de ces dernières… et de trois : parce que s’il avait décidé d’être mannequin c’était parce qu’il savait que ça allait lui ramener toute les filles à ses pieds, alors pourquoi s’embêter avec des e**erdeuses quand il y en avait qui se battaient pour juste lui faire la bise ?

Alors que l’incube arrivait sur place, il fut accueillit par une blonde particulièrement agréable… à regarder. Levant les yeux au ciel, le démon ne se démonta aucunement lorsqu’elle l’accueillit froidement et lui répondit sans tiquer :

« Kate, Kate, Kate… Tu sais bien que tu n’es séduisante que lorsque ton joli petit minois nous fait un beau petit sourire… Alors n’oublie pas. Souris… »

Puis, avec un petit sourire en coin, il poursuivit, en baissant les yeux vers les formes de la démone, observant d’abord sa poitrine pour s’intéresser à ses hanches qui étaient pourtant encore cachées par son kimono.

« Remarque, tu as d’autres atouts qui sont, je dois bien l’admettre, très bien proportionnés... Ils seraient d’ailleurs bien plus visibles si tu enlevais tout ce superflu. »

Oui, d’accord, peut-être jouait-il un peu trop avec le feu… Lev quant à lui se promenait en boxer sans aucun complexe. Il avait fait le plein la veille et irradiait donc du charme typique d’un incube. Et il fallait l’admettre, son charme opérait. Mais il était nettement plus efficace sur les humains que sur les autres espèces. Cela faisait partie des dures réalités qui avaient frappé en plein cœur le démon lorsqu’il avait rejoint Emeraudia. Les anges, les démons… même les métis étaient bien plus difficiles à séduire et charmer que ne l’étaient les humaines qui ne pouvaient jamais lui résister. Soit, cela faisait un peu de compétition et pimentait sa vie jusque là quelque peu barbante… Parce qu’au bout de quelques millénaires on finit par s’ennuyer de tout.

Katarina et Lev c’était une vieille histoire. Ils se connaissaient depuis quelques temps à présent. Tous deux agents à la Tour Bleue ils avaient été amené à réaliser une mission (mémorable) ensemble par le passé et avaient aussi eu une aventure. Lev n’en avait aucun regret mais la blondinette semblait avoir une dent contre lui depuis… Il ne voyait vraiment pas pourquoi ! Cet incube est un ange sous couverture cela devrait sauter aux yeux non ???
Revenir en haut Aller en bas
avatar



Age : 26
Messages : 324
Couverture : Mannequin
Points : 796


Plus d'informations
F A C E C L A I M : Taylor Swift
R E L A T I O N S :

MessageSujet: Re: What a sad beautiful tragic love affair | Lev   Mer 6 Jan - 20:04

Une furieuse envie de planter Lev sur le champ pris Kate dès qu’elle l’aperçu. Il était tout simplement hors de question qu’elle fasse ne serait-ce qu’une seule photo avec cet abruti. Elle aurait volontiers brûlé ce dernier jusqu’aux os, mis de sel et du jus de citron sur les blessures avant de les recouvrir de bandage. Sadique, Kate ? Si peu voyons. Il s’agissait de Lev, pouvait-on réellement lui en vouloir ? Ce n’était pas comme s’ils se détestaient –ou du moins qu’elle le détestait- depuis un peu plus de deux ans maintenant ! Peut-être qu’en utilisant une sonde, elle arriverait à le comprendre, elle arriverait à savoir comment il fonctionnait, mais honnêtement, elle n’avait pas envie de perdre du temps avec lui. Il était insupportable, un peu comme le mari hyper chiant qui refusait toujours toutes les propositions des avocats lors d’un divorce. Voilà, c’était tout à fait cela. Lev était le mec relou par excellence, qui faisait tout ce qu’il pouvait pour ennuyer son monde. C’était tout à fait ça, tout à fait Lev. Kate grogna légèrement quand il lui dit qu’elle était plus jolie avec un sourire sur le visage et tenta au mieux de l’ignorer. Sauf que l’incube ne semblait pas l’entendre de cette oreille. Forcément, pourquoi Kate aurait-elle eut la chance de le voir enfin se taire ?!

« Va voir ailleurs si j’y suis Lev… »

Elle resserra un peu plus son kimono et une fois les réglages terminés, on lui demanda de l’enlever. Grognant un peu plus, elle laissa, bien contre son gré, tomber son kimono. Elle n’était pas honteuse de son corps, loin de là, elle le cultivait au quotidien. Itachi pouvait en témoigner, elle était hyper chiante quand elle s’y mettait. Mais envers Lev, elle ne pouvait pas, elle n’y arrivait pas. C’était une pente escarpée qu’elle devait monter à chaque fois qu’elle se retrouvait à ses côtés et elle en avait franchement assez. Pourquoi ne pouvait-elle donc pas être heureuse comme tout le monde autour d’elle ? Raëlle et Johan était parfaitement heureux, tout allait comme sur des roulettes pour eux et Kate se demandait dans combien de temps elle dégusterait une dragée pour leur mariage. Mais elle ? Non, visiblement, on lui refusait tout simplement une belle histoire. Peter était un enfoiré de première, ne parlons même pas de Lev. Et quant à Itachi, si elle avait eut des sentiments pour ce dernier, l’ignorance de celui-ci les avaient effacés non sans peine. Son cœur se serrait toujours un peu quand il la traitait plus comme une sœur que comme une fille qu’il pouvait désirer, mais au bout du compte, elle avait presque fait son deuil.

« Garde tes mains près de toi, avant que je ne t’en crame une… Et un seul commentaire déplacé et ta tête de beau gosse se retrouvera avec un œil au beurre noir. »

Elle défia le blond du regard et prit la pose qu’on lui demandait. Heureusement, pour les premières photos, on ne leur demandait pas d’être collés l’un à l’autre. Grand bien en fasse à Katarina, qui n’avait clairement pas envie de voir les choses devenir intimes avec Lev.

acidbrain


wildest dreams.
Say you'll remember me, standing in a nice dress, staring at the sunset babe. Red lips and rosy cheeks. Say you'll see me again even if it's just pretend... - emeraudia
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar
Invité





MessageSujet: Re: What a sad beautiful tragic love affair | Lev   Mer 6 Jan - 22:45

Comme prévu, la blondinette réagit au quart de tour pour le plus grand plaisir de l’incube. C’était toujours un réel plaisir d’échanger de si aimables propos avec une si jolie paire de nichons démone. Surtout que Kate était le genre de femme qui ne mâchait jamais ses mots. Et c’était une chose qui plaisait à Lev. Au moins, elle n’hésitait pas à dire ce qu’elle pensait, il y avait de la compétition dans leur ‘relation’ (oui il ose appeler ça une relation, c’est beau hein ?)
 
« Aller voir ailleurs ? Pourquoi faire ? Il y a une superbe paire de jambes dans mon champ de vision, je n’ai aucune raison d’aller voir ailleurs pour l’instant… »  
 
Il lui décocha un sourire en pleine figure (et bim, prends toi ça, démone !!! ). Si elle était plus que déçue pour ne pas dire désespérée d’être avec lui, Lev était des plus ravi de son côté. Il allait pouvoir échanger deux trois mots avec une belle blonde à la langue particulièrement bien affûtée . C’était toujours un plaisir de voir des jeunes femmes qui savaient s’exprimer. La génération actuelle pouvant parfois laisser à désirer… Heureusement qu’il restait quelques vieux, du genre de Lev. De ceux qui avaient vu naître les premières charrettes, les avions à réaction, en passant par les deltaplanes. Ceux qui avaient fait plusieurs guerres. Bref, les anciens, quoi.
 
Il observa Katarina refermer quelque peu son kimono, non sans sourire d’amusement. Qu’elle était sexy distrayante… Lev aimait taquiner mais il fallait dire qu’avec la démone de feu c’était bien plus drôle qu’avec n’importe quelle autre femme. Il suffisait parfois de quelques allumettes pour qu’elle parvienne à faire exploser un véritable brasier. Elle était captivante. Rapidement, ils passèrent aux photos. Katarina retira enfin son kimono pour laisser paraître un corps de rêve. Qu’elle soit si mal à l’aise était inattendu. Mais Lev étant bien trop égotique pour voir ce genre de choses. Aussi, il ne vit rien d’un quelconque malaise (peut-être que s’il l’avait regardée dans les yeux, plutôt que de regarder ses fesses, aussi…). Alors qu’elle le menaçait, il se mit à rire :
 
« Tu ne disais pas ça, il n’y a pas si longtemps que ça... Tu sais, on pourrait recommencer sans soucis… Je crois me rappeler que tu avais particulièrement apprécié mes mains, justement… »
 
Pardon ? Il abusait ? C’était déplacé ?? Si peu, si peu… A peine eut-il le temps de lui chuchoter ces quelques mots que les ventilateurs durent mis en route, pour apporter un peu plus d’air à la scène, le tout pour les cheveux de la démone, bien sûr… Chaque hélice était plutôt silencieuse. Les ordres furent donner pour poser, et les mannequins se mirent en place, en silence. Lev savait qu’il allait trop loin, mais leur relation avait toujours été comme ça, et très franchement, il ne savait même pas comment il pourrait agir autrement. Il était comme ça, un point c’est tout. Il eut tout de même l’intelligence de s’abstenir de répondre pour le possible œil au beurre noir (qu’il ne craignait pas du tout, il pouvait modifier son apparence physique comme bon lui semblait !!).
 

Lorsqu’il fallu se rapprocher, il su que son heure était venue la démone n’était pas du tout enchantée. Les femmes, elles ne savent vraiment jamais ce qu’elles veulent ! C’est oui le lundi, non le mardi, peut-être le mercredi… Et après elles osent prétendre que ce sont les hommes qui sont incompréhensibles. Comme si les intentions de Lev n’étaient pas évidentes !! On pourrait s'imaginer qu'à force de lire des magasines remplis de conseils bidons, les femmes finiraient par comprendre, mais non, rien à faire. Ça entrait par un œil pour ressortir par l'autre. Peut-être qu'avec un album illustré, des explications en langue shopping, elles finiraient par comprendre ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar



Age : 26
Messages : 324
Couverture : Mannequin
Points : 796


Plus d'informations
F A C E C L A I M : Taylor Swift
R E L A T I O N S :

MessageSujet: Re: What a sad beautiful tragic love affair | Lev   Mer 20 Jan - 18:32

Katarina aurait volontiers enfoncé un de ses talons vertigineux dans le cœur de Lev. Malheureusement pour elle, il s’agissait d’un collègue et elle ne pouvait pas s’en prendre à lui sous peine de sanctions sévères. Et elle était déjà assez surveillée comme cela pour risquer une bévue. Non pas qu’elle voulait tuer tout ceux qui l’entourait, loin de là -quoi que- mais il y avait un plus grand nombre de personnes qu’elle détestait que de personnes qu’elle appréciait. Malheureusement pour elle, elle ne pouvait pas éviter de travailler avec certains de temps à autres. Comment maintenant, avec Lev… Même s’il ne s’agissait pas d’une mission et qu’elle ne répondait donc pas que Quartz ou Khardan, elle ne pouvait pas brandir son poing pour le lui coller dans la figure sans s’attendre à 1/ des représailles de l’intéressé ou 2/ un avertissement de la part de ses supérieurs pour son manque de calme. Grinçant des dents, elle darda son regard bleu azur sur le blond et répondit sur un ton glacial. Pour un démon de feu, ce n’était tout de même pas commun.

« Si la paire de jambes se retrouvait par mégarde entre ton entre-jambes, tu ne dirais pas la même chose. »

Elle se prenait la tête pour un abruti, et ça l’énervait encore plus. Elle n’avait franchement pas envie de passer tout l’après-midi à se lover dans les bras d’un mec qu’elle ne supportait pas. Elle avait même plutôt envie de l’envoyer bouler dans les choux, mais aussi bien pour elle que pour les photographes, elle ne pouvait pas se le permettre. Elle tentait d’avoir une réputation plutôt sympa dans le métier et cela lui demandait énormément de travail sur elle-même. Ce n’était pas une des choses les plus simples au monde, mais elle y arrivait pour le moment plutôt bien. Enfin… Elle y arrivait quand elle n’avait pas Lev à ses côtés, en train de la reluquer comme un vulgaire morceau de viande. Mais elle avait pris de la bouteille et du coup, elle avait aussi muri pas la même occasion. Bon, ses problèmes comportementaux n’avaient pas vraiment évolués eux, elle était toujours aussi insupportable, pro-démons et tout ce qui allait avec le personnage de Katarina, mais elle avait pas mal évolué niveau intelligence. Ce qui n’était pas le cas de tout le monde, il n’y avait qu’à voir avec Lev… Il avait beau être vieux de plusieurs milliers d’années, il restait aussi con qu’il y avait deux ans et demi.

« C’était il y a deux ans et demi, Hobbs, remets-toi en, ça n’arrivera plus de toute manière. Et arrête de prendre tes rêves pour la réalité. T’es bon juste parce que t’es un incube. Tu vaudrais rien sinon. »

Franchement, devoir se le coltiner, c’était le pompon. Les vermicelles sur la chantilly, la cerise sur le gâteau. C’était l’enfer, tout simplement. Pourquoi avait-il fallut, parti la horde de mannequins existants, qu’elle se tape Lev Hobbs en partenaire ? Plus insupportable, on meurt… Et Kate n’avait pas eu de chance. Quand elle du se rapprocher de lui, ses yeux bleus rougeoyèrent un instant. Elle brûlait littéralement de l’intérieur. Risqué pour Lev, dans ces conditions, d’approcher la blondinette. Sa peau était brûlante, signe qu’elle perdait patience. Et comme Kate n’était pas vraiment du genre calme et posée…

acidbrain


wildest dreams.
Say you'll remember me, standing in a nice dress, staring at the sunset babe. Red lips and rosy cheeks. Say you'll see me again even if it's just pretend... - emeraudia
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar
Invité





MessageSujet: Re: What a sad beautiful tragic love affair | Lev   Ven 22 Jan - 13:04

« Un physique de poupée et des propos démoniaques… Je crois que c’est ce que je préfère chez toi. Ta faculté à souffler le chaud et le froid en même temps. Le tout indépendamment de ton ‘feu’ habituel… »

Pour ce qui était de sa paire de jambe heurtant son entre-jambe d’incube, effectivement, il n’apprécierait pas forcément ce contact (surtout qu’il risquait de ne pas avoir le temps de se solidifier (ou à contrario, de se décomposer) pour éviter le coup). C’était pratique de pouvoir changer la consistance de son corps tout de même, il n’allait pas le nier. Passer à travers les murs c’était pratique. A condition de ne pas se retrouver bloquer dans un mur (ce qui peut être dans ce cas assez problématique en plus d’être gênant tout simplement). Katarina avait toujours eu le sang très chaud et son caractère volcanique plaisait beaucoup à Lev, il ne prétendrait jamais le contraire. Il aimait ces joutes qu’ils menaient l’un contre l’autre. Pour lui tout cela n’était qu’un jeu. Un divertissement comme un autre. Où était le mal après tout ?

Le fait qu’il y ait tant de monde autour d’eux permettait à Lev de la provoquer d’avantage que s’ils avaient été seuls. Parce qu’il tenait quand même à sa vie, oui oui. Il n’en avait pas forcément l’air comme ça, mais il était doté d’un très bon instinct de survie. Il n’avait as vécu si longtemps sans raison. S’il pouvait être insistant avec Kate, il ne l’était pas forcément avec toutes. D’un : parce qu’il faisait rarement des fixations, de deux : il savait qu’il y avait une multitude de femmes dans l’univers et qu’il avait environ 80% de chances de les avoir toutes sans grande difficulté, alors si une d’entre elles était trop compliquée, il se contentait de passer son tour. Et potentiellement revenait-il plus tard. Kate était différente. Il y avait un réel feeling avec elle. Généralement, il se contentait d’une histoire d’une nuit et ne plus jamais revenir. Ni l’envie, ni franchement le temps d’écouter une femme geindre h24. Il avait tellement mieux à faire. Après il y avait d’autres types de relations, comme celle qu’il avait avec Elena avec laquelle il vivait une amitié améliorée. Sirène et incube y trouvant tous deux leur compte, ils se satisfaisaient très bien de leur relation libérée. L’un comme l’autre. Mais Katarina… Il aimait la chercher, la provoquer et la voir démarrer au quart de tour. Nul doute que si elle avait été comme les autres, à pleurer son départ, ou à le haïr en l’évitant il se serait arrêté là mais non. Elle avait attiré son attention et il se devait de continuer à la titillé comme ça, de temps en temps…

« C’est mignon, alors comme ça tu tiens le compte ? Je ne pensais pas que ça t’avait autant marquée… »

Comment ça, il faisait fausse route ? Que neni !!! Il lui offrit un sourire amusé, tout en poursuivant, effrontément :

« Et bien voilà, tu avoues que je suis bon. Et tu sais, c’est ma nature profonde, d’être un incube. Rien ne peut me l’enlever, rien ne peut changer de ce côté ci… Alors j’ai bien peur d’être condamné à rester un très bon coup pour le reste de ma très longue existence… »

Ils se rapprochèrent pour des photos n peu plus ‘intimes’. Le démon sentit avant même de toucher la démone que cette dernière avait entamé un processus de ‘surchauffe’. Pas besoin de l’approcher d’avantage, il sentait déjà la chaleur qui émanait de son corps. C’était plus fort que lui, il reprit :

« Tu ne serais pas un peu en chaleur très chère ? Je savais que je te faisais de l’effet, mais tout de même… »

Il changea son corps pour entrer en contact avec le sien, solidifiant sa peau pour être protégé de la chaleur. Sans devenir du béton armé, il fit son possible pour éviter d’être brûlé par la demoiselle et acheva son jeu avec une petite remarque finale :

« En tout cas, si jamais tu es retentée… Tu sais où j’habite. »

Et il décida de s’arrêter là, pour l’instant. Parce qu’ils travaillaient quand même et puis cette chaleur qui émanait d’elle était quand même dérangeante. Surtout qu’il allait avoir du mal à tenir très longtemps avec sa peau ‘dure’. Il n’avait pas assez de contrôle pour résister indéfiniment. Ils changèrent plusieurs fois de pauses avant de devoir changer de tenue. Séparation obligatoire alors. A la fois une libération (elle tient chaud la petiote !) et un déplaisir (il aimait l’avoir sous la main, dans tous les sens du terme…)
Revenir en haut Aller en bas
avatar



Age : 26
Messages : 324
Couverture : Mannequin
Points : 796


Plus d'informations
F A C E C L A I M : Taylor Swift
R E L A T I O N S :

MessageSujet: Re: What a sad beautiful tragic love affair | Lev   Dim 7 Fév - 23:40

Kate ne supportait pas Lev. Tout en lui l’insupportait et lui donnait une furieuse envie de lui coller sa main dans son si parfait visage et son genou au beau milieu de son entre-jambe, sans chercher à retenir sa force. Kate n’était pas très combat au corps à corps, mais si elle devait foutre une raclée à quelqu’un, elle se débrouillait tout de même un minimum. Surtout qu’elle ne prendrait pas la peine de prévenir l’intéressé. Pas folle la guêpe, elle ne comptait le voir se transformer en diamant en une demie seconde et se péter le genou… Ca serait quand même bien dommage, il fallait bien l’avouer. Elle leva donc les yeux au ciel sur la remarque de l’incube et ne daigna même pas y répondre. C’était bien simple, la meilleure façon de répondre aux cons, c’était de les ignorer. Et Kate pouvait être la reine du snobage quand elle le voulait. En l’occurrence, là, elle le voulait très fort, parce que sinon, elle était prête à planter son talon aiguille dans l’œil de l’abruti à côté d’elle.

Elle regretta aussitôt ses paroles sur leur relation, quand il lui fit une remarque. Se giflant mentalement, elle retint une grimace. Elle n’allait pas lui montrer que sa remarque l’énervait. Elle était au dessus de ça. L’ignorance parfaite, pure et simple. C’était la meilleure des attaques. Parce que Lev détestait être ignoré, pas vrai ? Du moins, Kate s’en persuadait, car au moins, elle pouvait continuer le shooting sans avoir trop envie de lui défoncer le crâne. Chose relativement dure au demeurant, parce que quand il s’y mettait, Lev n’y allait pas de main morte. A croire qu’il n’avait aucune limite… Ce qui était possiblement le cas, après tout, on parlait de Lev Hobbs, pas d’un mec lambda qui aurait lui, un poil de jugeote ! Sa technique marcha très bien jusqu’à ce qu’il fasse une énième remarque. Elle, en chaleur ?! Il l’aurait bien voulu oui ! La blonde le fusilla du regard et elle refoula l’envie qu’elle avait de le baffer.

« Comme si tu pouvais me faire le moindre effet… Tu es répugnant. »

Elle aurait volontiers mimé une nausée, mais elle doutait que le photographe la veuille en une telle posture. Et elle refusait de toute manière de se rendre laide juste à cause de cet abruti. Il avait de la chance d’être un incube de toute manière, sinon, cela ferait belle lurette qu’il serait retourné à l’état de poussière et qu’il aurait cessé d’ennuyer son monde !

« Quitte à me répéter, ne prends pas tes rêves pour la réalité Hobbs. »

Ils se quittèrent un temps, à plusieurs reprises, pour changer de tenue. Kate lui laissa un peu de répit, juste histoire de le faire souffler. Elle avait prévu bien pire. Et elle décida de mettre son plan a exécution lors de leur dernière partie de shooting. Lovée dans les bras du blond, elle fixait l’objectif tout en relâchant son feu dans sa main qui était en contact avec la peau de l’incube. Elle se doutait bien qu’il avait à nouveau pris ses précautions en sentant la chaleur monter, mais Kate savait aussi qu’il ne pouvait être immunisé à son feu bien longtemps. Et elle était bien prête à pousser le vice jusqu’au bout si elle le devait. Le brûler, parce qu’il la faisait chier ? Elle n’en n’aurait absolument aucun remord. Elle n’avait pas hésité à user de son pouvoir sur l’ange qui servait de frère à Raëlle, alors pourquoi pas sur l’incube ? Un sourire mauvais s’étira sur ses lèvres alors que la chaleur dans sa main augmentait toujours. Ses yeux changèrent de couleur, baignant d’un rouge orangé hypnotisant, signe que la blonde relâchait son pouvoir sans plus aucune limite. C’était dangereux et risqué, mais elle voulait faire comprendre au démon incube qu’il ne gagnerait pas à ce jeu là. Remarquant de la sueur qui perlait sur le front de l’incube, son sourire s’étira encore un peu plus.

« Alors, qui est en chaleur maintenant ? »

Katarina, joueuse ? Oui, un peu… Mais surtout, très mauvaise perdante. Et il était hors de question qu’elle le laisse gagner cette fois-ci.
acidbrain


wildest dreams.
Say you'll remember me, standing in a nice dress, staring at the sunset babe. Red lips and rosy cheeks. Say you'll see me again even if it's just pretend... - emeraudia
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar
Invité





MessageSujet: Re: What a sad beautiful tragic love affair | Lev   Dim 14 Fév - 17:32

Dire qu’il y avait beaucoup d’amour entre eux n’était pas peu dire. Certes, Lev était très doué dans son genre pour agacer les gens, mais avec Katarina, il devait bien admettre qu’il battait es propres records ce qui, en somme, n’était vraiment rien de le dire. Et comme la démone avait le sang chaud (hahaha), elle démarrait plus vite qu’il ne le fallait pour réellement motiver l’incube. Elle ne cessait de le rejeter, et pourtant il sentait bien cette tension entre eux, en tant que démon incube, autant dire que ce type de relation était sa spécialité, il savait qu’il ne l’inventait pas, elle refusait juste d’admettre l’évidence et il était là pour le lui rappeler lorsqu’ils se voyaient, un point c’est tout. La pause qu’ils firent donna de toute évidence des idées à la pyromane de service. Ce qu’elle fit fut particulièrement fourbe et si elle croyait qu’elle allait s’en tirer à bon compte, elle faisait une très grosse erreur. Alors qu’elle augmenta sa température corporelle, il changea la structure de sa peau, augmentant sa consistance pour devenir diamant… mais il ne pouvait pas rester ainsi des heures et elle le savait (la vilaine !) et alors qu’il perdait son endurance et sa résistance, il fut brûlé. Il la repoussa brutalement et tout en se fichant pas mal de ce que pourraient penser les photographes, et autres agents, il lâcha, en colère :

« C’est bon ça commencer à me souler, je me barre. »

Et il planta ses prunelles azures dans celles de la démone. Sans l’ombre d’une hésitation, et avec un brin de méchanceté, il répliqua, dans un souffle inaudible de tous, sauf pour elle :

« Crois-moi, tu vas le payer très cher. »

Elle ne savait de toute évidence pas encore de quoi il était capable, mais elle n’allait pas tarder à s’en rendre compte, tôt ou tard. Il était là pour lui rappeler qu’elle aurait mieux fait de ne pas jouer avec le feu. Si elle entrait dans cette cours-là, alors aucun soucis, il rejoignait la partie. Elle avait décidé d’utiliser la magie contre lui ? Qu’à cela ne tienne, ce serait donnant donnant. Il n’allait pas se faire prier pour jouer avec elle. Elle n’avait encore jamais vu un Levinski Hobbs agacé. Qu’à cela ne tienne, il allait lui montrer ce qu’il savait faire, et elle allait en perdre sa flamme, parole d’incube macho blessé dans son orgueil.

Quittant la salle sans rien ajouter, faisant passer le tout pour un caprice de star, il fila. Elle lui avait mal en plus cette espèce de petite teigne ! Il inspira bruyamment. Oui, il était vraiment très énervé là. A peine fut-il sorti qu’il changea d’apparence, histoire d’être sûr qu’on lui laisserait la paix. Il prit le physique d’un homme d’une trentaine d’année, roux à la peau pâle, aux yeux verts et appela sa meilleure amie. Il avait envie de voir la sirène, histoire de se changer les idées et de cracher un peu cette rage qui l’habitait. Si Katarina pensait qu’elle s’ne était bien tirée, elle faisait une énorme erreur. Le jeu ne faisait que commencer.


-Fin pour Lev-
Revenir en haut Aller en bas
avatar



Age : 26
Messages : 324
Couverture : Mannequin
Points : 796


Plus d'informations
F A C E C L A I M : Taylor Swift
R E L A T I O N S :

MessageSujet: Re: What a sad beautiful tragic love affair | Lev   Ven 19 Fév - 0:38

Katarina devait bien l’avouer, elle était redevable de son pouvoir de temps en temps. Comme maintenant. Parce qu’il était hors de question qu’elle laisse Lev gagner. Son égo ne le supporterait pas et elle non plus. Du coup, c’était clair et net, elle se devait d’attaquer. De toute manière, ils ne s’aimaient et ne s’aimeraient probablement jamais, donc qu’est-ce que cela pouvait bien lui faire, si l’incube se retrouvait brûlé ? Elle s’en fichait pas mal elle, son pouvoir ne lui faisait rien. Elle était son feu et ses yeux viraient du bleu au rouge sous la colère et sous le déploiement de son pouvoir. Les flammes semblaient émaner de son corps entier, et nul doute que si elle se laissait vraiment aller un jour, elle finirait par être une torche humaine. Mais avec Lev, il y avait de la priapée dans l’air et Kate ne voulait plus jamais avoir quoi que ce soit à faire avec lui. Alors elle lui montrait clairement qu’elle se battrait jusqu’au bout si elle le devait, qui a épuiser sa magie contre lui.

La chaleur entre les deux démons montaient, de plus en plus. Enfin, Kate irradiait de tout son pouvoir surtout, et arriva ce qu’il devait bien finir par arriver. Lev, bien que dur comme le diamant, ne put tenir indéfiniment sous la chaleur de la blonde et elle le brûla. La grimace qui lui tordit son beau visage et la force avec laquelle il la repoussa surprit quelque peu la blonde, mais un petit sourire mesquin fendit ses lèvres et apparut sur son visage habituellement angélique. Les mots de son ennemi numéro un ne lui firent même par lever un sourcil. « Mais enfin mon chou, je ne comprends pas… » L’air innocent et un surnom hypocoristique, qui ne trompait personne, et sûrement pas Lev. Elle joua avec une mèche de ses cheveux pendant que l’incube quittait le plateau, hochant la tête de droite à gauche, l’air complètement perdue. Elle était une bonne actrice, quand elle le voulait.

Il avait voulu jouer avec le feu, elle le lui avait donné. Il ne fallait pas la prendre à la légère. Elle n’en n’avait peut-être pas l’air comme cela, mais Kate était une féroce guerrière et avec Tamia comme mentor et modèle servait –ou desservait, cela dépendait des points de vue- sa cause. Ce qui était sûr, c’est qu’elle n’allait pas s’agenouiller sur un prie-dieu pour que le démon lui pardonne. Elle se fichait pas mal de ce qu’il pouvait penser d’elle. Ce n’était clairement pas elle qui passait pour la garce de service auprès des photographes ! La séance se termina sur des photos d’elle seule avec pour seule compagnie une composition de fleurs dans un rhyton -qui s'était retrouvé utilisé en vase plutôt qu'en verre, voyez-vous donc-. Allez savoir pourquoi hein, elle était en maillot de bain, on aurait pu la mettre dans une piscine… Mais non. Enfin, au moins elle s’était débarrassée du boulet de service, et c’était déjà une bonne chose !

acidbrain

- topic terminé -


wildest dreams.
Say you'll remember me, standing in a nice dress, staring at the sunset babe. Red lips and rosy cheeks. Say you'll see me again even if it's just pretend... - emeraudia
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: What a sad beautiful tragic love affair | Lev   

Revenir en haut Aller en bas
 
What a sad beautiful tragic love affair | Lev
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» I can't forget my English love affair + Alex et Sean
» Absolarion Love.
» Love me now or hate me forever!
» « CENTRAL PARK » New York i love you .
» Mangas-Love RPG ♥

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Emeraudia :: Archives RPs :: Printemps 2265-
Sauter vers: