AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Mission I : Départ.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
AuteurMessage
avatar



Age : 32
Messages : 415
Couverture : Serveuse | Princesse
Points : 794


Plus d'informations
F A C E C L A I M : Amanda Seyfried
R E L A T I O N S :

MessageSujet: Re: Mission I : Départ.   Lun 15 Fév - 13:15

Pour mordre, Alleya devait avoir été provoquée. Contrairement à sa mère, elle n'éclatait pas en permanence et sans raison. L'éducation qu'elle avait reçu de son père avait sûrement permis cette maîtrise d'elle-même supérieure à d'autres membres de sa famille. Toutefois, elle n'était pas tendre pour autant, elle s'énervait parfois sans raison apparente, et au combat son héritage guerrier reprenait le dessus très facilement. Sans même avoir utilisé ses pouvoirs, elle provoquait donc un beau massacre autour d'elle. Enfin… c'était surtout une façon de parler car ils n'avaient pas le droit de tuer. « Tiens, un incube. » Remarqua-t-elle en humant l'aura de celui qui lui prêtait main forte et qui, à priori, connaissait Archibald. Mais elle ne lui fit pas plus la conversation car elle devait esquiver une nouvelle attaque en se baissant. Le génuflexion de combat était tout un art… qui demandait beaucoup de souplesse. Heureusement, Alleya n'en manquait pas. A défaut d'avoir des pouvoirs puissants, elle avait été depuis son enfance très entraînée. C'était en partie pour ça qu'elle utilisait d'abord ses armes, et ensuite, éventuellement, ses pouvoirs. Il faut dire que dans un endroit aussi sec, ils ne lui étaient de toute façon pas très utile, sauf si elle voulait faire une intoxication alimentaire via les auras des anges (son pouvoir, bien que peu puissant, l'était quand même plus que Johan car elle le possédait de naissance, après question maîtrise, c'était plus discutable). Ce n'était pas toujours la panacée (quand les adversaires avaient eux des pouvoirs très puissants par exemple, mais là ils étaient face à des anges de niveau moyens voire bas, ils avaient seulement l'avantage du nombre), mais c'était toujours ça : ses épées ne lui faisaient jamais défaut.

Elle avait fini de retourner plusieurs anges comme des crêpes quand sa mère demanda que la fin des hostilités approchent. Elle regarda autour d'elle et constata qu'ils avaient en effet des blessés dans leurs rangs. Elle, à part quelques coupures superficielles, et une certaine fatigue musculaire, elle n'avait rien de grave. Elle assomma donc un dernier ange avant que ceux-ci ne se retrouvent dans des prisons de glace. Depuis toute petite, elle trouvait le pouvoir de Lantys très beau. Bon, là, c'étaient de simples sphères, mais il était capable de confectionner n'importe quoi avec sa glace. Et sa mère pouvant l'animer, ça faisait des jolies spectacles. Plus grande, elle avait compris que si l'empereur des anges avait toujours été aussi gentil avec elle, c'était parce que le cœur de Tamia passait en majeure partie par le sien. Une tactique qui prouvait que Lantys n'était pas aussi mollasson que son attitude le laissait croire, y compris en cet instant alors qu'il recevait des ordres de son homologue démoniaque. Ce que sa mère pouvait être tyrannique parfois !

Mais le fait de soigner les blessés signifiait aussi qu'ils allaient pouvoir rentrer. « Chouette ! Je vais pouvoir me prendre un bon bain chaud avec un super bouquin, ça va me faire trop du bien ! Et toi Chiya, des projets ? » L'ange brun, en attendant que Lantys soigne les blessés, s'était stationné à côté d'Alleya. « Aucun, mais je vais à Tolérancia demain pour voir mon oncle. » La jeune princesse hocha la tête en signe de compréhension. Elle savait qu'il ne s'agissait pas au sens strict de l'oncle de sa collègue, mais dans son cas, les histoires de famille avaient toujours un aspect assez étendu. Aucun de ses oncles ne l'étaient vraiment, sa mère n'était pas sa mère, bref… Alleya avait fini par arrêter d'essayer de comprendre et se contentait des noms que leur donnait Chiya. « Il va falloir que tu portes autre chose que ton uniforme. » La taquina la blondinette. « Ouais. Je crois que je vais me fendre d'une robe, et même pas noire, bordeaux. » Selon Alleya ça restait une couleur foncée, mais soit. « Bon choix. » Au moins cela trancherait avec le teint d'ivoire de l'ange. Cette dernière la laissa pour aller ouvrir les portails juste après s'être enquis de l'ordre dans lequel elle devait les ouvrir et pour quelle destination.

Une fois de retour sur le toit, elle attendit qu'on leur donne congé en regardant le paysage de Comynerin. Sous les lumières de la ville, tout prenait une allure futuriste. Elle passa la main dans ses cheveux… avant le bain, il lui faudrait un shampoing. Quand le signal du départ fut enfin donné, elle prit néanmoins la peine de retourner vers Archibald avant de s'en aller chez elle. « Bon, moi j'vous laisse, je vais rentrer. Vous devriez faire pareil. » Elle était revenue au vouvoiement alors que pendant le combat elle l'avait tutoyé, mais c'était très compliqué de vouvoyer quelqu'un tout en se concentrant sur ses passes d'armes. Puis, elle se tourna vers Lev. « Monsieur l'incube, à une autre fois ! » Car elle ne doutait pas qu'elle le reverrait. Elle lui demanderait son nom à ce moment là, il n'y avait pas urgence à ce qu'elle fasse connaissance avec chacun dès maintenant. Et là, elle voulait vraiment aller se laver. « Bye ! » Lança-t-elle aux deux hommes tout en s'éloignant, sans un regard pour sa mère qui disparaissait dans un portail. Elles auraient tout le temps d'avoir une conversation ensemble… mais plus tard.

{879}


Princesse
Il n'y a rien de plus humiliant que d'avoir un titre que l'on ne mérite pas. Être une princesse ne veut rien dire si l'on est incapable de régner...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



Age : 32
Messages : 110
Couverture : Surveillant au lycée publique
Points : 328


Plus d'informations
F A C E C L A I M : Shun Oguri
R E L A T I O N S :

MessageSujet: Re: Mission I : Départ.   Mar 16 Fév - 18:38

Itachi connaissait la chanson : Tamia était leur reine et patati et patata… sauf que même si elle avait à sa charge tous les démons vivants dans cette dimension (ainsi que les métissés démons) au moins au niveau juridique, pour lui, elle n'était pas sa reine. Il avait fui son pays pour ne plus être obligé d'être servile, il ne le serait plus jamais, avec personne. Au moins pas avec bonne volonté comme Kate essayait de l'en persuader. Car sinon, il n'avait jamais été ouvertement irrespectueux il était pas suicidaire lui. Il comprenait l'utilité de certains devoirs civique, même si purement protocolaires, dans une société aussi hiérarchisée qu'Emeraudia. Toutefois, ça ne l'obligeait pas à aimer ces gens, pas plus qu'à se renseigner sur eux.

« J'ai pas le niveau pour lire des conneries pareilles. Et tu m'étonnes qu'il n'est plus avec… il a sûrement réalisé sa connerie le jour-même où il a signé. » Itachi haussa les épaules, sachant très bien que Kate n'était pas de son avis. Elle, elle admirait la famille royale. Lui, il la trouvait flippante au plus haut degré. Chacun son opinion ! Il ne l'avait jamais forcé à dire du bien de la Terre, lui ! Pourtant, sa dimension d'origine lui manquait… même si d'après certaines personnes c'était plus parce qu'il culpabilisait d'avoir laissé le reste de son clan là-bas que par réelle envie d'y retourner… mais comme il ne pouvait pas échapper à l'emprise de la Tour, au fond, peu importait ce qu'il en pensait, pas vrai ?

Une fois dans l'établissement religieux, le temps n'était plus à la conversation mais bel et bien à la baston, ô joie ! Au moins, dans ces moments là, Itachi se sentait comme un poisson dans l'eau. Il fut un peu moins à l'aise quand Katarina l'appela à l'aide car, évidemment, il eut peur pour elle… « Ne la touche pas ! » ordonna-t-il à l'ange qui, en plus d'être bien brûlé, se prit une décharge électrique qui l’assomma pour de bon. Ni Katarina, ni lui n'étaient très bon quand il s'agissait uniquement de mettre KO. Si preuve il fallait, il suffisait de voir la blessure de sa meilleure amie, si elle avait eu la permission de tuer, elle aurait pu se battre plus efficacement.

Quand les flammes autour d'elle s'abaissèrent un peu, il s'approcha et se pencha vers elle. « ça va Kate ? Tu as mal où ? » Occupé avec ses propres ennemis, il n'avait pas vraiment vu ce qui s'était passé dans les détails. Heureusement, Tamia et Lantys ordonnèrent d'en finir avec les rares anges encore debout. Itachi les prit au mot, il se releva mais resta près de la démone de feu et il concentra assez d'électrice pour la faire se diffuser dans l'air de toute la pièce. « Bonne nuit les piafs. » Marmonna-t-il de mauvaise humeur à cause de la blessure de Kate avant d'envoyer des éclairs aux derniers anges autour d'eux. Tout danger proche écarté, il s'accroupit de nouveau près de la blonde démone. Étant un démon aux pouvoirs très offensifs, il ne savait évidemment pas soigner.

Heureusement, les derniers anges mis hors d'état de nuire, Tamia et Lantys les enfermèrent avec leur magie et la reine de Katarina proposa les services de l'empereur des anges. Il s'occupa en premier de Kate. Itachi s'écarta pour le laisser faire, soulagé de savoir qu'elle allait vite se sentir mieux. Même s'il n'en avait pas l'air, il s'inquiétait pour ses proches 24 heures sur 24, 365 jours par an (366 les années bissextiles), en bref, en permanence. Cela excusait en quelque sorte son caractère de cochon, ne jamais sentir ceux qu'on aime en sécurité ne favorisait pas le bien-être et le calme.

Les soins divers fournis, ils rentrèrent en retournant à leur point de départ, à savoir le toit de la Tour. Il ignorait combien de temps s'était écoulé. La bataille avait duré un moment, mais ça ne devait pas faire plus de deux ou trois heures car même si les anges étaient nombreux, ils n'avaient pas été très résistants. « Tu vas vraiment mieux ? » interrogea-t-il d'un air inquiet sa meilleure amie. « Je vais peut-être te raccompagner chez toi au cas où, non ? Avec la magie des anges, sur un démon, on ne sait jamais... » Il n'avait pas assez confiance en Lantys pour ne pas vouloir vérifier de ses yeux que Katarina arriverait entière et en pleine forme jusque chez elle. Certes, avec le téléporteur, ça n'était qu'une question de minutes, mais tout de même… Il regarda autour de lui, grâce à Lantys, tout le monde était maintenant sur pied, du moins c'était l'impression qu'il avait. Il fut quand même bien content quand Tamia disparut par un portail, les laissant seul, quant à la prochaine mission pour cette histoire… il ne savait pas encore s'il avait hâte qu'elle ait lieu ou non… il devait bien admettre qu'il était intrigué, mais bon, ça n'empêchait pas qu'il n'aimait pas bosser pour Tamia et compagnie (déjà que pour les Inyas c'était limite…).

{842}


Démon de la Foudre.
« Qui a rejeté son démon nous importune avec ses anges. » [Henri Michaux] - Tranches de Savoir -.- emeraudia
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



Age : 26
Messages : 282
Couverture : Mannequin
Points : 276


Plus d'informations
F A C E C L A I M : Taylor Swift
R E L A T I O N S :

MessageSujet: Re: Mission I : Départ.   Mer 17 Fév - 18:26

Katarina s’offusqua de la réaction d’Itachi concernant Tampopo, sa reine à elle qu’elle aimait d’amour et qu’elle respectait comme si elle était la Reine du Monde et pas seulement des Enfers d’Emeraudia. Nul doute que si elle avait été réellement en combustion vingt-quatre heures sur vingt-quatre, des escarbilles seraient sorties de sa bouche ou de ses yeux. C’était tout simplement incompréhensible pour Kate de manquer de respect à Tamia. D’accord, Hachi n’avait jamais été irrespectueux en face de Tamia, mais ses seules paroles avaient le don d’énerver Katarina. Et une Kate énervée, ce n’était jamais bon. Surtout qu’elle l’était déjà à cause de ce que les anges avaient fait en volant un artefact aux démons. Kate, vindicative ? Tellement pas enfin ! Ce n’est absolument pas le genre de Kate enfin…  Elle le fusilla donc du regard mais rapidement, le combat l’emmena autre part. Elle en oublia un instant les paroles de son meilleur ami pour se battre.

C’était cela dit relativement compliqué pour elle de ne pas faire d’esclandre, et bien entendu, chaque attaque et chaque ratage la faisait pousser un juron. Interdite de tuer, elle avait du faire énormément d’efforts dans ses attaques pour blesser mais ne pas anéantir. Une escarmouche plus tard, Kate s’était retrouvée prise au piège, à la merci d’un emplumé de pacotille qui l’avait prise en traître alors qu’elle se concentrait sur son attaque. Elle avait sentit son genou lâcher, sans réellement savoir pourquoi ni comment. Mais dans l’absolument, il devait être cassé ou quelque chose dans ce genre. Elle serait obligée de se rendre à l’infirmerie en rentrant, ce qui ne lui faisait pas spécialement plaisir.

« Au genou, j’arrive plus à bouger la jambe. Saloperie d’emplumé… Je vais les tuer, tous autant qu’ils sont ! »

La blonde eut les yeux rouges sur le coup de la colère. La douleur n’aidant pas à la faire garder son calme. Heureusement, la bataille cessa rapidement et Itachi restant à ses côtés, la blonde pu tenter de se calmer. C’était dur, puisqu’elle ne pouvait pas bouger sa jambe sans avoir mal. Néanmoins, lorsque Lantys fut sommé par Tamia de la soigner, Kate tenta de restée stoïque. Elle n’était pas tout à fait rassurée vu ce qu’avait dit sa reine avant, mais elle ne pouvait pas non plus lui interdire de la toucher. Cependant, elle fut agréablement surprise de sentir le mal disparaître. Pas tout à fait bien entendu, elle devrait quand même voir un médecin, peut-être même passer une radio, mais avec l’aide d’Itachi, elle pu néanmoins se relever sans pleurer.

« Merci, Empereur du Ciel. »

Elle remercia également sa reine et prit le portail comme les autres agents. Elle aurait pu s’esclaffer, si elle avait réussit la mission comme elle l’aurait voulu, mais vu la blessure qu’elle avait eu, elle préféra faire profil bas. Chose relativement exceptionnelle pour la démone de feu. Alors qu’elle se retrouva à nouveau sur le toit, l’homme qu’elle avait vu plus tôt avec sa princesse réapparu dans son champ de vision. Automatiquement, elle eu envie d’aller le voir. Pourquoi ? Parce qu’il sentait trop le Pays de l’Eté pour ne pas être de chez elle. Et la princesse Ella lui parlait, donc il ne pouvait pas être si horrible que cela –contrairement à un certain Incube qu’elle ne citerait pas et qu’elle haïssait du plus profond de son âme de démone de feu.

« Ca va oui. Je vais aller voir ce mec là. Il m’intrigue. Ne t’inquiète pas pour moi, je passerais à l’infirmerie, promis. Je t’appelle quand je rentre, d’accord ? »

Elle n’allait de toute façon pas faire une bien grande escapade. Le jeune homme (aka Archibald) se tenait non loin d’elle. Elle alla donc vers lui et lui accorda un magifique sourire. Heureusement qu’elle avait été soignée, car elle ne marchait pas trop bizarrement. Sinon, elle aurait eut l’air fine tiens !

« Salut. Je m’appelle Katarina, mais tout le monde m’appelle Kate. Tu viens du Pays de l’Eté ? »

Et bien quoi ? Kate avait toujours été une fille directe ! Elle n’allait pas tourner cent ans autour du pot alors qu’elle voulait une réponse à ses questions. Quelle perte de temps cela serait ! Et Kate détestait perdre du temps.
acidbrain

[709]


the air is on fire.
she's a girl with an accent of blood. a warrior  with fire in her veins and armor beneath her skin. a princess with lips made of glass and a voice cut from steel. features born from thunder and battle. a grin made for war and eyes flecked with ash. - emeraudia
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



Age : 32
Messages : 85
Couverture : Gardien de la Tour
Points : 251


Plus d'informations
F A C E C L A I M : Milo Ventimiglia
R E L A T I O N S :

MessageSujet: Re: Mission I : Départ.   Dim 21 Fév - 15:52

Johan n'avait jamais compris pourquoi ça dérangeait Raëlle qu'il ne trouve pas bon goût aux auras d'anges. Après tout, elle ne pouvait pas vouloir qu'il se nourrisse d'elle, non ? Mais si au début ça avait nourri quelques conversations, maintenant elle semblait l'avoir au moins accepté comme une fatalité, une chose que ni lui, ni elle ne pouvait changer. Les Voleurs d'âmes peuvent aspirer les auras des anges mais c'est comme manger quelque chose de très amer. Ce n'est pas dangereux pour sa santé mais ça a mauvais goût. Cela était totalement indépendant des qualités intrinsèques à la personne dont c'était l'âme, un peu comme une radiographie dévoilant un défaut sur un os quelconque ne changeait rien au fait que cette même personne était quelqu'un de très gentil. Par ailleurs, l'aura de Raëlle était en général très belle à regarder. Sauf que jamais Johan ne la goûterait. Déjà parce que c'était sa fiancée, ce qui était quand même une excellente raison, au-delà du fait qu'elle était un ange, du moins le trouvait-il. Néanmoins, ça ne l'empêcha pas de répondre avec une certaine franchise à la question posée par Raëlle. « C'était dégueulasse, mais bon, quand il faut attaquer hein… là c'était lui ou moi. » Et comme ils ne devaient pas trop les amocher, c'était moins facile. Sans être un franc tireur avide de sang, Johan trouvait plus simples les combats où ils n'avaient à se soucier que de rentrer, eux, vivants. Bien sûr, dans tous les cas, ils essayaient d'éviter les coups fatals, mais bon, pour être honnête, si c'était Raëlle ou un ange en face d'eux, il viserait le cœur dans même une seconde d'hésitation. Johan était naturellement calme et avait un côté très pragmatique. Quand il était dans un combat, c'était par moment comme si tout devenait silencieux dans son être, presque anesthésié. Il n'y avait alors que le résultat qui comptait.

Et d'ailleurs en parlant de résultat, ils essayaient de trouver la meilleure solution pour mettre KO un maximum d'ennemis. Raëlle évoqua comme une possibilité la prison d'eau, mais ça risquait de brûler trop rapidement ses réserves de magie – bien qu'elle en ait plus que la moyenne, cette technique allait lui en demander trop et sur une trop longue durée -. Ils en conclurent que tenter une attaque commune allait être à tester. Il attendit son signal pour insuffler sa propre magie à l'élément eau de Raëlle. Ce n'était pas très simple et leur attaque n'avait pas la jolie forme de celle de Tamia, mais en revanche elle avait une certaine efficacité. Quand Raëlle lui fit signe, il projeta la magie des âmes dans l'eau qui prit vie et s'attaqua à tous les ennemis en face d'eux. Il leur fallut un peu de précision pour ne pas toucher les alliés, et ça c'était la partie de Johan, qui était heureusement meilleur viseur qu'il n'était manieur de magie.

Juste après ce bel exploit, on leur annonça que c'était presque bon. Et en effet, la plupart des anges ennemis étaient au tapis. Néanmoins, il y avait des blessés dans leurs rangs aussi. Cordélia était au sol, blessée. C'était aussi le cas de Katarina, même si les deux cas étaient différents. « Tes copines ont souffert. » Fit-il remarquer pendant que Tamia et Lantys enfermaient les anges dans des prisons de glace plus efficaces que n'importe quels barreaux. Les rebelles allaient pouvoir tranquillement mijoter, ça leur permettrait de réfléchir à leurs actes. Johan n'était pas très patriote (il était humain après tout, son pouvoir démoniaque n'était qu'emprunté) mais il trouvait quand même inadmissible toute cette histoire.

Machinalement, il chercha Alleya des yeux. Ce n'était pas qu'il s'inquiétait pour son amie d'enfance, mais dans le cas où elle serait blessée, il n'y aurait personne à traduire en justice. C'était la mort pour celui qui toucherait la princesse en présence de sa mère. Heureusement, elle avait l'air d'aller très bien et de s'être éclatée. Ça ne l'étonnait même pas, elle avait toujours été meilleure que lui pendant les cours quand ils étaient enfants. D'ailleurs, il n'avait jamais été capable de manier correctement une épée, c'était la raison pour laquelle il s'était tourné dans le maniement des armes à feu. Quand il devait se battre en combat rapproché, il préférait encore se battre à mains nues avec son pouvoir comme allié. Mais même au niveau du pouvoir Alleya était plus puissante, encore que très incontrôlée, ce qui était logique puisqu'elle était née avec et pas lui. « Tout ça devrait finir sans trop de sang. » Dit-il plus pour lui-même que pour Raëlle. Il avait vraiment eu peur lors de la réunion, maintenant que le combat était passé, qu'il avait pu se défouler un peu, il se sentait mieux.

Quelques minutes plus tard, après l'épisode des soins, qui mit un peu mal à l'aise Johan (par rapport à Lantys, toujours mal traité – voir maltraité tout court -), ils retournèrent chez eux par un portail. Enfin, chez eux… ils arrivèrent sur le toit de la Tour Bleue quoi !

« Bon… Je pense que ton frère va avoir à faire avec Cordélia, tu veux que je te raccompagne ? » demanda-t-il à sa fiancée et passant un bras autour de ses épaules. Il déposa d'ailleurs rapidement un baiser furtif sur sa tempe. « Je n'ai pas hâte qu'on y retourne, mais tu vas me trouver partagé car en même temps je me dis que plus vite on aura retrouvé cet objet, mieux ce sera. » Car les démons du Pays de l'été étaient sûrement furieux (en fait, c'était carrément sûr) et il fallait éviter la guerre. Ça leur incombait. Ils n'avaient rien demandé, mais c'était quand même comme ça que ça allait devoir se passer...

{952}


Humain avant tout
Cantabit vacuus coram latrone viator / Le voyageur dont la bourse est vide passera en chantant devant les voleurs (Juvénal). - emeraudia
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



Age : 29
Messages : 57
Couverture : Serveur
Points : 138


MessageSujet: Re: Mission I : Départ.   Dim 28 Fév - 1:38

Bon, il faut savoir que Ian était pas très doué en attaque proche, il préférait de loin les attaques à distance et ce n'était pas pour rien qu'il avait un arc et une arbalète. Dans l'immédiat, il laissa d'abord ses collègues passer les premiers dans le transporteur mais lorsque tous furent passer, il fallait bien y aller. Il ne s'inquiétait pas pour sa sœur, il ne le dirait jamais à voix haute mais le fait qu'elle était avec Johan le confortait un peu, elle n'était pas seule et savait ce que valait leur binôme. Alors oui, l'ange observa dans un premier temps le terrain de l'attaque... Une abbaye... Pour un ange, c'était assez drôle de voir un lieu qui leur était normalement destiné mais à coté de ça, on ne pouvait pas vraiment dire que Ian était vraiment un adepte de ces lieux... Il les respectait mais de là à s'y rendre régulièrement, non il n'était pas vraiment fan. Quoi qu'il en soit, l'ange se dirigea sur le coté, prenant un peu de hauteur et arma son arbalète, plus rapide que l'arc et au pire il avait toujours son arme pour blesser les adversaires, bref il n'entra pas directement dans le vif de la bataille, il jouait surtout avec les sentiments de ses adversaires, provoquant de la jalousie, de la colère, de la trahison... Tout ce qui pouvait faire en sorte de perturber l'équipe des anges adverses et surtout jouer en la faveur de l'équipe auquel il appartenait.

Certes, expliquer comme ça, on avait l'impression que Ian était en plein match de rugby mais qu'importe, pour lui tant qu'il s'en sortait indemne c'était ce qui comptait le plus pour lui. Tant que personne de son entourage n'était touché ça allait... Alors oui, il jetait un œil à sa sœur de temps en temps, remarqua au passage qu'Elyes, son patron, avait failli se faire cramer par un éclair ou quelque chose comme ça, ça avait été très vite en faites, et Elyes semblait avoir mis une dérouillée à un ange... Elle pouvait être mauvaise quand elle le voulait, mais pour le moment, elle avait réussi à la maintenir en vie, c'était le point important auquel Tamia avait bien insisté. Il était logique puisque interroger des anges morts, ça marche moins bien. Il remarqua non loin de lui un ange qui semblait vouloir s'en prendre à un de ces co-équipiers... L'ange en profita pour lui lancer une flèche dans l'épaule mais il l'évita et se dirigea vers Ian pour lui montrer qu'il n'était spécialement d'accord avec l'idée de servir de cible...

« Hey ! Doucement mon gars ! Si tu veux, on recommence à zéro et tu retournes gentiment à ta place. »

Il n'eut pas le temps de dire ouf qu'il se prit une droite dans le visage. Sonné, il répliqua avec son arbalète et le toucha au genou avant de lui mettre un coup avec le manche dans le visage. Il allait se venger, mais surtout le détruire moralement. Il allait faire de lui quelque chose de faible, un manque de confiance en lui si fort qu'il allait se mettre en boule sur lui même, se demandant ce qu'il faisait là, pourquoi il était si faible, si trouillard, si seul... Lorsque le pauvre ange se mit à pleurer, Ian avait eu satisfaction. Il était relativement fier de lui devant cette petite chose inoffensive et il lui ordonna d'aller se rendre à Lanthys et Tamia. Il était tellement content qu'il ne vit pas la jolie brune foncer sur lui, hurlant de faire attention et se prenant quelque chose avant de s'écrouler sur lui. Le temps que son cerveau analyse la scène au ralenti, il réalisa qu'elle venait de lui sauver la vie.

« La vache, Cordélia ! Tu vas bien ? Qu'est ce qui t'a pris de faire ça ? »

Il tourna la tête et réalisa qui était le responsable de cette attaque... sûrement l'ange n'était pas si seul que ça et le fait de servir de marionnette suite à sa complète soumission n'avait pas forcément plut à son ami. Elle répara le problème en lançant une grenade empoisonnée dont elle avait le secret. Bon, heureusement que Ian avait fait son injection obligatoire sinon il aurait eu un léger problème. Cordélia était en colère et pour cause, elle avait un poignard dans l'épaule et ne parvenait pas à le retirer toute seule. Heureusement que l'ange avait des années en médecine parce que oui, le sang qu'elle perdait aurait fait tourner de l’œil plus d'une personne.

« Calme toi ! Ton cœur bat vite et tu pompes du coup beaucoup de sang, c'est pour ça que tu saignes autant... Calme toi avant qu'on fasse quoi que se soit, sinon ta magie sera pas suffisante... »


Il l'écouta alors lui proposer son plan, à savoir, retirer le poignard et effectuer un point de compression. Bon si elle parvenait à se calmer, le sang circulerait un peu moins vite et le point de compression serait suffisant pour permettre à sa magie de prendre le relais. Il respira à plein poumon et se prépara à s’exécuter.

« Bon ! Je suppose que c'est le moment ou je t'invite à dîner pour te remercier d'avoir prit cette lame pour moi ? »

Il n'attendit pas sa réponse, espérant l'avoir assez distraite en lui proposant de manger avec lui pour qu'elle pense à autre chose le temps qu'il retire la lame. Bon pour la calmer et réguler son rythme cardiaque, c'était peut-être pas la bonne méthode, mais qu'importe, il appuyait à présent sur sa blessure en attendant que sa magie agisse. Au pire, Ian pouvait toujours lui proposer de la recoudre si ça mettait trop de temps à cicatriser, il faisait du beau travail d'après ses professeurs !

Les batailles continuaient à droite et à gauche, puis lorsque tous le monde fut presque touché, ou affaiblis, ou peu importe l'état dans lequel il se trouvait, l'ange remarqua que Lanthys et Tamia était en train de mettre sous bulles les anges capturés, d'autres avaient fuis mais le bilan était correct du point de vue de Ian. Il aida Cordélia à se relever, ils étaient en train de se réunir pour écouter les ordres de la reine des Enfers. Celle ci annonça alors que Lanthys allait s'occuper des soins pour ceux qui en auraient besoin, pour Ian, à part une mâchoire qui lui faisait mal, il n'avait pas grand chose à dire, et puis, sa magie d'ange était suffisante pour le réparer le temps qu'il rentre chez lui. Seulement pour l'instant, il ne comptait pas laisser la brunette toute seule. Il adressa un signe de tête à sa sœur réalisant qu'elle était toujours entière et ça lui fit vraiment plaisir. Lorsque Chiya prépara les portail pour rentrer, il attendit de voir ce que la demoiselle allait faire avant de rentrer chez lui. Il était dans un bien meilleur état qu'elle, il pouvait donc encore rester à ses cotés, histoire d'être certain qu'elle allait bien.

« Ça se régénère ou tu vas avoir besoin de l'aide de Lanthys ? »

Bon, après réflexion, il n'était pas certain qu'elle apprécie l'idée d'être vu comme chose fragile, mais pourtant ce n'était pas le but de cette remarque, au contraire, il tenait vraiment à la remercier pour son geste et il était très sérieux pour ce dîner ou soirée ou verre... Peut importe, il lui était redevable voilà tout.

[1237 Mots]


Ian McLairg
Au service de ces dames ! Sourire et Lourdeur pour vous combler.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



Messages : 122
Couverture : Mannequin
Points : 184


MessageSujet: Re: Mission I : Départ.   Dim 6 Mar - 11:07

Lev avait joué solo. Pourquoi ? Parce que. Avait-il sérieusement besoin d’une raison pour jouer la partie sans personne ? Il n’était pas adepte de ce type d’activité de groupe, celles qu’il aimait relevait d’un tout autre domaine de compétence. C’était physique, aussi, mais bien moins violent. Il avait donc gentiment vécu sa petite vie de son côté tout en étant d’une efficacité modérée et relative. Il n’avait jamais été de ceux qui se vouent corps et âme à la cause, les yeux fermés, tendant joyeusement un poignard pour être achevés. Non, lui il pariait plutôt sur la paix et la tranquillité. Il aimait les choses simples, claires et surtout en sa faveur. Etait-ce si étrange que ça ? Qu’il se fasse passer lui avant les autres ? Il avait toujours été égotique, centré sur sa personne, trop occupé par sa vie personnelle pour s’intéresser vraiment à celle des autres. En combat, il restait le même, il sauvait sa vie avant de s’occuper de celle des autres. Il rejoignit tout de même la ‘meute’ in fine, tout simplement parce qu’au bout d’un moment il n’avait plus le choix. Toujours rester seul ce n’était pas jouable… Il se retrouva alors en compagnie d’une très séduisante jeune femme blonde qui le reconnu immédiatement comme étant un incube (elle avait du flair en plus d’être mignonne) et d’Archibald (lui, il n’était pas prévu au bataillon). Si Lev était généralement étonné de peu de choses, il le fut en observant le métis dans le coin. C’était vraiment inattendu.

« Je ne sais pas qui tu appelles comme ça, Archibald, moi c’est Lev. »

Même en plein combat, il relevait. Il avait sélectionné son petit nom, c’était pour qu’on l’utilise non ? Il esquissa un sourire démoniaque avant de poursuivre :

« Pour le comas, je ne sais pas, à toi de juger… »

Quant à sa question sur sa présence ici, l’incube répondit avec une pointe de sarcasme, parce qu’il était comme ça, brut de décoffrage et pas forcément très doux dans ses propos :

« Promenade de santé, on m’a conseillé le coin, je ne pensais pas qu’il y aurait autant de sang par contre, c’est embêtant… »

Il reprit son sérieux :

« Tu es dans l’agence depuis combien de temps ? »

Les combats ayant pris fin, ils pouvaient discuté un peu plus aisément que s’ils se déroulaient toujours autour d’eux non mais je t’en prie, prends donc une tasse de thé avec moi on va laisser la belle blonde massacrer les anges pendant ce temps… Du sucre ?. La demoiselle (Alleya pour information) ne fit, hélas, pas de vieux os en leur compagnie et il la salua donc d’un simple sourire (alors qu’il aurait pu tenter le baisemain avec quelques minutes supplémentaires) et quelques mots :

« A bientôt, je l’espère… »

Ben quoi ? Ça ne coûte rien n’est-ce pas ? Il resta un peu avec le métis, mais une fois sur le toit, il le laissa, apercevant Elena non loin de là :

« Je vais y aller, mais on va sans doute se recroiser, toi et moi… »

Il esquissa un sourire à l’attention du métis et rejoignit la sirène.

« Alors, tout s’est bien passé de ton côté ? »

Ils avaient leur propre alliance. Leur entente bien à eux. Il savait rien qu’en l voyant elle qu’il allait devoir passé par une case douche très rapidement. Elle était un peu tachée de sang et il ne devait pas être mieux. Aussi lança-t-il en toute simplicité :

« Tu veux venir chez moi ? J’ai une très grande douche, si tu t’en souviens… »

Non loin d’eux, il entraperçut Katarina qui s’approchait d’Archibald. Il releva l’information, plutôt mécontente mais resta sur son option Elena. Avec elle c’était plus simple et il ne s’ennuyait jamais. Et zéro risque de brûlure, en bonus !!! Une mission de finie, c’était ça de pris. Il était satisfait, il comptait se reposer à présent et ne rien faire pendant le temps qu’il jugerait bon de ne rien faire.


-677-


Lev Hobbs
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



Age : 29
Messages : 59
Couverture : Barman
Points : 119


Plus d'informations
F A C E C L A I M :
R E L A T I O N S :

MessageSujet: Re: Mission I : Départ.   Lun 7 Mar - 23:35

Qui avait dit que la vie d'un métis était tranquille ? Certainement pas Elyes puisque, la tout de suite, il était relativement occupé. Il devait faire des cadeaux à la reine du Pays de l'été, il devait aussi se sauver les fesses et par la même occasion éviter de se griller sur un éclair allié. Si, si vous avez bien lu, un allié avait jeté un éclair qui avait frôlé les charmantes fesses de notre beau métis. Enfin beau, tout était relatif, disons juste qu'en ayant fait le plein d'énergie juste avant, il était débordant d'énergie, et ça se voyait. Il n'était pas seulement beau, il avait du charme et du charisme, bien que pour combattre ça ne servait pas à grand chose sauf si les anges qu'ils étaient en train d'affronter étaient des demoiselles. Pour frapper comme ils le faisaient, il avait un sérieux doute bien que l'ange qu'Elysa avait noyé à plusieurs reprises était bien une femme... Il n'avait pas de chance voilà tout.

Se contentant de ce qu'il avait, Elyes en profita pour assommer ici et là quelques anges, lançant une carte pleine d’énergie dans une épaule ou un genou. Rien pour les tuer, juste assez pour les blesser et saigner un peu. Au pire, que risquait-il ? De mourir ? Mais non, ça ne meurt pas aussi facilement un ange ? Enfin, il en était presque sur, mais ne mettrai pas sa  main à couper pour autant. Quoi qu'il en soit, il sortit son épée pour mieux se battre et dans l'action, il ne remarquait pas forcément ce qu'il se passait autour de lui. C'est surtout pour cette raison que lorsqu'une jolie demoiselle fonça sur lui pour demander de l'aide, il ne réalisa pas tout de suite les choses. Dans un premier temps, il termina son combat en mettant un dernier coup de pied dans le tibia de son adversaire, le faisant tomber au sol avant de l'envoyer avec les autres et lorsqu'il reporta son attention sur la jeune femme, il fut surpris de voir sa coéquipière.

« Tiens, on va dire que tu tombes à pic, je te cherchais... »

Il n'eut pas le temps de dire ouf qu'il esquiva une attaque. Autumn lui expliqua très rapidement la situation et elle lui proposa alors de bloquer l'adversaire le temps que celui ci lui règle son compte. Il chargea deux de ses cartes pour les lancer telle des lames de rasoir sur l'ange qui venait de provoquer l'humaine. Celle ci avait fait ce qu'il fallait pour que l'ange ne bouge pas, mais malgré cela, il avait réussi à en esquiver une sur les deux, une chance qu'il ne lançait pas le tout au même endroit. Suite à cela, il relança la chose attirant l’ennemi vers lui puisqu'il avait une armure dont Elyes pouvait avoir l'ascendant sur lui en jouant le rôle d'aimant. Une fois assez proche, il fit explose rune carte sur lui et laissa le manche de son épée faire le reste en lui explosant le visage. Après tout, il avait bien blessé sa co-équipière, c'était le minimum qu'il pouvait faire pour la défendre non ? L'ange était à terre et assommer, il en profita pour prendre des nouvelles d'Autumn.

« Ça va aller ? Tu te répares ? Tu devrais savoir que tu ne peux pas t'attaquer seule avec ton pouvoir, c'est trop compliqué vu le monde qu'il y a autour de nous... Fais moi penser à ce qu'on travaille ça lorsqu'on sera de retour à la base d'accord ? »

Il entendit alors la fin du combat, Lantys et Tamia venait de décider que la récréation était fini. Alors oui, c'est vrai que tout de suite, il aurait bien frapper encore un ange ou deux, mais il sentait que ses formes arrivaient à leur fin, il allait devoir faire le plein ou une bonne nuit de sommeil. La tout de suite, il ferait bien les deux mais qu'importe il voulait surtout savoir ce qu'ils devaient faire maintenant avant de se rendre chez eux. Tamia donna ses instructions avant d'embarquer les anges adverses pour les interroger. Elle laissa Lantys soigner les agents qui étaient blesser et ceux qui souhaiter rentrer n'avait plus qu'à passer le portail. Il regarda dans quel état était sa co-équipière et lui proposa de la re-déposer chez elle.

« Jte ramène ? J'ai mon portail privé si tu veux ! »

Il se mit à lui sourire, attendant qu'elle acquiesce pour passer avec elle le portail. Une fois à l'agence, il la déposa chez elle. Il tenait vraiment à ce qu'il avait dit tout à l'heure, à savoir s’entraîner ou du moins l'aider à développer son pouvoir sur les autres races qu'ils pouvaient rencontrer durant leur mission. Pour le moment, il devait simplement attendre la suite des événements et dans le cas d'Elyes, il devait aussi prendre une bonne douche pour enlever toute ses éclaboussures de sang.  

« Appelle moi quand tu es disponible miss ! »

Et il fila direction son appartement, histoire de se coucher, changer et manger... Il aurait bien penser à autre chose aussi, mais ça, on verra plus tard !

[855 Mots]
[Terminé pour Elyes et Autumn]


- Elyes Hobbs -
"La meilleure façon de résister à la tentation, c'est d'y céder." [Oscar Wilde]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



Messages : 336
Couverture : Fêtard professionnel
Points : 447


Plus d'informations
F A C E C L A I M : G-Dragon/Kwon Jiyong
R E L A T I O N S :

MessageSujet: Re: Mission I : Départ.   Mar 8 Mar - 4:47

Arawn rasa le mur, essayant d'attirer le moins possible l'attention sur lui, histoire d'éviter une nouvelle déconvenue.

Plusieurs de ses camarades semblaient être blessés, et il regretta qu'Ariel se soit désisté. L'ange était bizarrement particulièrement efficace pour soigner les démons.

Alors qu'il se rabattait vers ses chefs, Arawn réussi à mettre KO un ange sorti de nulle part (bon d'accord, il était déjà visiblement sacrément amoché, mais l'essentiel c'était le résultat non ?) et il le trainait en direction de Tamia lorsque celle-ci éleva la voix pour annoncer la fin des combats.

Il y avait quelque chose d’éminemment fascinant et absolument terrifiant dans l'observation des pouvoirs de la reine.

L'assaut sembla se terminer aussi rapidement qu'il avait commencé, et c'est avec un grand soulagement qu'Arawn passa le portail pour rentrer à la Tour.

Consciencieux, il réfléchissait déjà à comment formuler son rapport sur ce qui venait de se passer, même quelque chose continuer à le tarauder. Il ne savait pas si ce qu'il avait découvert dans ce bureau avait un quelconque rapport avec le vol commis au Pays de l'Eté ou s'il s'agissait d'un autre plan de cette faction d'ange. Planté sur le toit tel une rose rouge pensive, il releva soudain la tête en voyant passer Daël à côté de lui.

"Hé ! Daël !" appela-t-il, lui courant derrière en trottinant. Quand il arriva à sa hauteur, il salua sa femme également. "Elysa. Content de voir qu'aucun de vous n'est amoché."

Ils n'avaient pas du tout l'air de sortir d'un combat violent contrairement à lui. Il devait être un peu pitoyable à voir avec ses cheveux à moitié trempés.

Lui et l'ange ne se connaissait pas beaucoup pour le moment, mais Arawn savait qu'ils devraient faire équipe après cette mission en tant que binôme, alors autant commencer à partager ses trouvailles tout de suite.

"J'ai trouvé ça dans l'abbaye, j'ai une vague idée de ce que c'est mais je n'ai pas la moindre idée si c'est lié à ce que Tampopo et Lantys recherchent." Le démon sorti de sa poche les quelques lettres et partitions qu'il avait récupéré. "Mon ancien binôme m'avait parlé d'un monde où les habitants ne communiquent que par la musique et le chant, et j'ai l'impression que ces anges essayaient de les contacter. Peut-être que ce qui a été volé sert à se mettre en contact avec eux. Ou bien les anges veulent le leur vendre. Ou bien ça n'a absolument rien à voir et je me fais un film tout seul."

Le démon se demandait s'il devait les amener directement à Tamia, ou Quartz, ou bien aux archives.

"Ou bien tu es aussi paumé que moi sur ce qui a été volé ?"
finit-il par demander, avec un sourire défait.

---------

Sa discussion avec Daël et son épouse terminée, Arawn était passé se changer dans les vestiaires avant de rentrer chez lui. Il avait besoin d'une douche rapide, (après sa mésaventure aqueuse du jour, il allait lui falloir quelques jours avant de pouvoir reprendre un bain sans angoisse), d'un sandwich et d'un câlin.

(553)


Arawn Rhian
I set fire to the rain !... autant que ça soit possible
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



Age : 32
Messages : 280
Couverture : Scientifique à la Tour (Maître des Poisons)
Points : 382


Plus d'informations
F A C E C L A I M : Leighton Meester
R E L A T I O N S :

MessageSujet: Re: Mission I : Départ.   Jeu 10 Mar - 19:57

« Est-ce que j'ai l'air d'aller bien ? » Grogna Cordélia en se retenant de faire la grimace (1 – parce qu'elle était coquette et qu'elle tenait à garder un visage regardable, 2 – ce serait montrer un signe de faiblesse, elle s'y refusait). Il l'intima au calme et elle lui jeta un regard noir, s'il croyait que c'était facile de se calmer sur un champ de bataille et avoir un poignard à l'épaule. Elle avait mal nom d'un chien ! Mais elle préféra ne pas répondre, serra les dents, ferma les yeux (elle faisait confiance à Ian pour la couvrir, bien que ce ne fut pas forcément ce qu'elle ferait en temps normal, mais à situation exceptionnelle, mesure exceptionnelle…) et se concentra sur sa respiration qu'elle calma autant que possible, ainsi que ses battements de coeur… mais l'adrénaline du bond qu'elle avait fait pour éviter à Ian d'être blessé l'avait mise sous pression. Ce qui était assez normal dans ces circonstances. Cela prit quelques secondes, voire minutes, pour qu'elle retrouve un poul sensiblement moins rapide.

« Vas-y. » Intima-t-elle. Il lui parla alors de dîner, elle voulut répondre, mais il enleva le poignard à ce moment là et elle hurla (mais sans se mordre la langue, là encore, c'était pas si mal). « Pu… rée ! » Jura-t-elle tout en actionnant sa magie de soin. Elle marchait encore mal sur les autres, mais pour se soigner elle, ça allait à peu près. De toute façon, elle savait qu'après une blessure pareille, elle aurait besoin de vrais soins, pas juste de magie. Une petite transfusion sanguine serait peut-être nécessaire… il fallait juste qu'elle tienne jusqu'à ce qu'ils rentrent, ce qui n'allait pas tarder à être le cas vu comment la situation se profilait autour d'eux.

Elle avait l'esprit un peu embrumé à cause de la magie, de la douleur, et du sang perdu. Elle ne comprenait qu'à moitié ce qui se passait autour d'elle. Tant et si bien qu'il lui fallut plusieurs secondes pour comprendre où Ian voulait en venir par rapport à Lantys. « Hein ? Non… c'est bon… mais je dois voir un médecin. » Elle s'appuya sur l'ange pour qu'il l'aide à se lever et tout simplement à tenir debout. Elle n'aimait pas trop jouer les demoiselles en détresse… mais comme c'était elle qui l'avait sauvé à la base… elle faisait une exception.

« Aide-moi à rentrer s'il te plaît. On parlera de cette histoire de dîner une autre fois, hein ? » Plaisanta-t-elle pour essayer d'oublier qu'elle avait la tête qui tournait affreusement.

Ils passèrent le portail et ils ne traînèrent pas sur le toit, elle s'appuyait vraiment beaucoup sur Ian, car elle était faible et ses jambes la portaient à peine. Dans les couloirs de la Tour, la haute silhouette de Quartz se profila devant eux. « Agent McLairg… Je m'en occupe, vous pouvez disposer. » L'Inya toucha le front de Cordélia qui s'évanouit aussitôt dans ses bras. Il la souleva comme si elle était un fétu de paille (l'un des avantages d'être un démon ET un Inya, on ne manque pas de force physique), et fit un pas en arrière. Un autre homme était derrière, mais dans l'ombre, on ne le voyait pas tout de suite. Il s'agissait du père de Cordélia, le PDG du groupe Warldof, un homme très haut placé à Comynerin, et un ami de Quartz depuis fort longtemps, même si les ans n'avaient de prise que sur l'humain.

« Merci monsieur McLairg, nous allons l'emmener se faire soigner par des gens qui connaissent les poisons qu'elle s'injecte. Je vous remercie de l'avoir accompagné jusqu'ici. » Le père de Cordélia adressa un sourire à Ian, son discours était plus chaleureux que celui de Quartz, mais il avait toujours été plus fin diplomate, dans les affaires c'était un facteur important. Toutefois, Quartz s'éloignant déjà, il du presque courir pour retourner à sa hauteur, et les deux hommes laissèrent Ian tout seul dans le couloir. Quartz avait senti la blessure de la jeune femme, il était connecté à tous ses habitants et plus particulièrement encore à ses agents… alors il avait prévenu le père de la brunette avant même qu'elle ne revienne. Il était à la Tour, ça tombait bien. Il allait pouvoir rester à son chevet, elle qui détestait être malade et être seule dans un lit hospitalier.

Cordélia fut donc amenée au sous-sol de la Tour, dans la partie qui servait d'hôpital aux agents. Son chargé médical s'occupa d'elle, lise de poisons et mélanges contre-indiqués en mains, mais il n'eut pas à faire grand-chose, la magie avait soigné la plus grande partie des dégâts. Seul le repos permettrait de faire le reste. Elle n'eut même pas besoin de transfusion finalement, l'hémorragie ayant été stoppée juste à temps pour qu'elle ne soit pas nécessaire. C'était toujours mieux car trouver du sang de métis correspondant était toujours une véritable plaie (sans mauvais jeux de mots).

Cordélia ne put sortir que trois jours plus tard, mais elle était alors en pleine forme.

{836}
{Terminé pour Cordélia}


J'ai perdu mes rêves
J'ai depuis longtemps perdu mes rêves, je connais trop la danse. Comme toujours il est huit heures du soir, j'ai dormi tout le jour, mais je sais qu'on est quelques milliards à chercher l'amour. (⚡) Poison Cordy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



Age : 28
Messages : 874
Couverture : Maître-nageur
Points : 1118


Plus d'informations
F A C E C L A I M : Chris Hemsworth
R E L A T I O N S :

MessageSujet: Re: Mission I : Départ.   Jeu 10 Mar - 23:59

Le combat venait de se terminer et tous les agents allaient rentrer chez eux. Archibald bénissait le ciel d'être en un seul morceau, il n'avait pas la moindre égratignure et mieux encore, il pétait le feu. Dommage pour lui, plus personne ne se battait, ils avaient gagné. Alors que Cordélia, la jeune scientifique qu'il avait rencontré précédemment, avait été gravement blessé (enfin gravement, disons que dans l'optique où se fouler la cheville reste une blessure classique, recevoir un poignard dans l'épaule est forcément une blessure grave) et était évacuée sans qu'Archibald n'en voit strictement rien, il salua Alleya qui quittait à son tour la zone de combat.

« Oui d'accord. Merci pour tout ! »

Lança t-il à la métis, à la va-vite, avant qu'elle ne parte. L'aide d'Alleya avait été sans conteste la plus appréciable de la journée : sans la jeune femme, Archi aurait été complètement à la masse dans l'optique où bien sûr, il avait été au top. Bien moins à l'aise (si l'on peut dire) il l'aurait été, tout comme il aurait sans doute laissé sa vie quelque part dans cette chapelle. Il avait surtout fait une agréable rencontre. Il n'y avait pas à dire, le visage avenant d'Alleya faisait plaisir à voir. Il était bien tombé.

« Oh oui pardon Lev. Je ne m'attendais pas à te voir ici ! »

L'apparition soudaine de son ex-client (entendons-nous bien, Archibald était barman et Lev alcoolique : il n'y avait rien de plus entre eux !) avait suffi à achever le Terrien : cette journée était décidément forte en émotions !

Lev interrogea Archibald sur son entrée à l'agence, ce qui sous-entendait que lui-même était là depuis longtemps. Ne nous y trompons pas, à côté d'Archibald, tous les agents de la tour bleue étaient des anciens.

« Moi ? A peu près 45min, pourquoi ? »

Répondit-il le sourire aux lèvres. Même si la réponse du métis se voulait marrante, le plus drôle était sans conteste qu'elle était vraie. Archibald entamait aujourd'hui son premier vrai jour de boulot. Comme baptême du feu il avait rarement connu pire (et pourtant il avait été pompier !).

« Ouais, à bientôt ! »

La discussion avait au moins eu le mérite d'être rapide, mais ça ne dérangea en rien Archibald. Il ne savait pas trop ce qu'il faisait encore là et il ne lui tardait qu'une chose, revenir à Comynerin pour profiter de son nouveau chez soi. Très franchement, Archibald n'était vraiment pas habitué à ce genre d'excursion sauvage, c'était le moins que l'on puisse dire. Même s'il n'était pas mollasson de nature, se battre pour sauver sa peau était loin d'être sa routine. Mais ça allait peut être bien le devenir, après tout.

Sans qu'il comprenne encore une fois ce qu'il se passait, une jeune femme s'approcha de lui pour lui parler. Elle était blonde, ravissante, ce qui donna encore plus au métis l'impression que l'agent se trompait carrément de destinataire (niveau confiance en soi : escargot écrasé).

« Bonjour, Kate. Moi c'est Archibald. Du pays de l'été ? Euh non pas que je sache... »

Ça se confirmait : la jeune femme avait dû se tromper de personne ! Déjà elle était beaucoup trop sexy (même après le combat, c'était dire. Peut être que c'était ça qui la rendait attirante après tout !) pour venir parler à un inconnu sans raison, surtout lui. De deux elle l'avait pris pour quelqu'un qui venait du pays des démons, ce qui voulait bien dire qu'elle s'était trompé sur son identité. Il avait une tête de démon, lui, sérieux ? Non, Archi avait plutôt la tête d'un ahuri qui s'est retrouvé là par hasard et qui subit (bien) les événements malgré lui. Quelqu'un qui vient de mener un combat à mort une épée en mousse à la main face à une sanguinaire créature à 8 bras armée de gourdins en métal hérissé de piques. Et très franchement, il s'était fait laminer.

« Je suis désolé je reviens... »

Comble de la honte, Tamia venait de hurler à Archi au travers du champ de bataille de lui rendre son épée. Elle pouvait pas se déplacer comme tout le monde, celle-là, au lieu de crier comme un putois  ?! Non mais sans rire, il était en train de parler à la seule agent sexy de tout Comynerin (bon on se l'avoue, Archibald n'était pas du tout dans une démarche de séduction là, à présent ne comptait que sa capacité à bien s'insérer dans l'agence. Et le plus discrètement possible était le mieux raté.) et il se faisait traiter comme un petit garçon par une reine qui physiquement était plus jeune que lui (oui j'ai dit physiquement, ça va ! ). BONJOUR la honte !

« Voici votre épée. Merci beaucoup, elle m'a sauvé la vie. Enfin, pas qu'elle. »

Archibald faisait sans mal référence à Alleya qui avait été par tous les côtés pour ne pas qu'il se fasse découper en petits morceaux. Et Archi savait pertinemment que Tamia Yamazaki avait tout vu dans la mesure où elle ne foutait rien pendant qu'ils risquaient leurs vies.

Archi s'inclina légèrement en avant pour remercier et saluer la jeune femme (qui était une reine, si vous n'avez pas très bien compris) et tourna les talons pour revenir là où il était un peu plus tôt.

(888)


Archibald Marius Grant
Quand tu es heureux, regarde au plus profond de toi. Tu verras que seul ce qui t’apporte de la peine, t’apporte aussi de la joie. Quand tu es triste, regarde à nouveau dans ton cœur, et tu verras que tu pleures ce qui te rendait heureux..- emeraudia
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Mission I : Départ.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Mission I : Départ.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 5 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
 Sujets similaires
-
» Mission Intrigue "Le Pacte des Loups" [Livre 1 - Terminé]
» [ROSA] Une mission secrète dans la démo
» Equipement d'un 304, part 2 [Matt & Jordan]
» Rapport : Mission de bataille à 1500 points ork vs tyty
» Première mission

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Emeraudia :: Archives RPs :: Printemps 2265-
Sauter vers: