AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Mission I : Départ.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
AuteurMessage
Invité
avatar
Invité





MessageSujet: Re: Mission I : Départ.   Dim 17 Jan - 21:45

Archi fut plus que ravi du sourire que lui adressa la jeune femme qu'il venait approcher. Elle était tout bonnement radieuse : on la sentait avenante, franche, joviale et d'une humeur qui aurait transformé un nuage en soleil éclatant. Particulièrement empathique, Archi ne put s'empêcher de lui sourire à son tour.

« Moi en fait je ne savais pas trop quoi prendre. En fait, je n'ai jamais utilisé d'armes. »

Ce qui mettait fin à toute question, en fait. Archibald avait pleinement conscience de ses lacunes. Outre le fait qu'il débarquait dans la dimension, il réalisait bien que les seuls atouts dans les missions qu'on pouvait lui assigner, étaient son sang-froid et sa seule capacité à réfléchir rapidement. Il n'avait pas de pouvoirs, ne savait pas utiliser d'armes (à vrai dire il était carrément opposé à user d'armes à feu) et ne s'était jamais vraiment battu. Il comptait sur son sens inné de la justice pour faire ce qu'il fallait au moment venu. S'il voyait des gens l'attaquer, ou bien s'il voyait un de ses collègues en difficultés, Archi savait qu'il interviendrait rapidement et sans problème. Et puis même si les derniers mois avaient été difficiles, il était quand même assez musclé, costaud et plutôt grand, pour un agent, ça devrait aider.

La jeune fille se présenta et tout en notant l'original de son nom (Alleya), Archi lui adressa un sourire ravi. Il avait au moins un 'contact' à la tour, c'était déjà ça (« Tu connais du monde au boulot ? Oui, je connais plein de monde ! Alleya notament ! »). Puis il se présenta à son tour :

« Archibald Grant, enchanté. »

La jeune Alleya (enfin, jeune, Archi ignorait complètement son âge, elle pouvait très bien être plus vieille que lui) lui annonça ensuite qu'elle était à moitié démone voleur d'âme, ce qui étonna un peu le jeune Terrien. Cordélia – de mémoire – la scientifique de la tour bleue, avait elle aussi décrit sa nature génétique quand elle avait rencontré Archibald. A croire qu'à l'inverse de la Terre, ici on annonçait sa race dès le premier contact, comme si ça avait de l'importance ou même de l'intérêt. Si tel était le cas Archi était mal barré : S'il savait que sa mère était Terrienne, il ignorait complètement l'identité, la localisation et la race de son père.

« Les conflits entre anges et démons sont assez fréquents, ou c'est inhabituel chez vous ? »

Archibald avait cru comprendre que la paix régnait sur Emeraudia et que par conséquent, malgré ce qu'on aurait pu croire sur Terre (la dualité entre le bien et le mal, les anges et les démons), les anges et les démons n'étaient pas en conflit. Cela n'empêchait nullement de vieilles rancunes d'exister ni même une aversion sous-jacente entre les deux races. Pour ce qui était des cent et une questions qu'il avait à propos des voleurs d'âmes (il fallait dire que niveau races, Archi se contentait de savoir le minimum, ce qui souvent était déjà bien assez!), Archi préféra rester poli et n'assiégea pas la jeune femme de questions. Après tout ils n'étaient pas là pour ça, et puis il n'avait pas envie de passer pour un parfait imbécile dès son premier jour de travail réel.

« Je vous ai vu parler avec la Grande Prêtresse, vous avez une idée de ce qui a été volé ? »

C'était quand même pour ça qu'ils partaient. Le flou était artistique : ils partaient récupérer un objet mais personne ne savait qui l'avait volé (précisément), pourquoi et surtout quel était cet objet ! Ils auraient l'air fin de réclamer quelque chose dont ils ignoraient la nature. Et puis en dehors d'ignorer ce qu'il fallait récupérer, ils ignoraient aussi comment ça allait se passer. Notons qu'Archi n'était pas assez impoli pour demander pourquoi un simple agent (du moins en apparence) s'entretenait vivement et intimement avec la Grande Prêtresse Tampopo Yamazaki. Ça ne le regardait absolument pas et ils étaient là pour partir d'une seconde à l'autre en mission périlleuse. Le manque de sérénité d'Archibald était palpable, quand il ouvrit la bouche :

« En fait... c'est ma première mission. Nous verrons bien. »

Jamais Archi ne s'était senti aussi petit qu'un garçonnet et dénué de capacités. Tout le monde avait des armes, un savoir et un passé de combattant ou de guerrier et pour d'autres, des pouvoirs qu'ils maîtrisaient parfaitement. Archi, lui ? Oh, juste un petit polo blanc même pas bien repassé et ses deux mains puissantes de Terrien ordinaire.
Ça promettait.

Archibald était bien conscient qu'ils auraient  à se battre, c'était presque sûr. A moins qu'il ne se trouve dans un groupe qui éviterait miraculeusement le danger, Archi savait qu'il serait en plein cœur d'une bataille. Et il n'était pas du genre à se cacher derrière les autres. Alors oui, certes il ne savait rien faire, mais il avait de la force. La bagarre, Archi n'en avait jamais été un fervent partisan. Il fallait se battre pour vivre, mais non vivre pour se battre : c'était son credo. Mais si sauver sa propre vie et celle de ses collègues était l'enjeu, Archibald saurait faire face. Après tout, il avait quitté sa vie sur Terre, galéré pendant plusieurs mois dans une dimension où il ne connaissait rien ni personne pour pouvoir devenir agent de Savoir et il avait réussi. Ce n'était pas à sa première mission qu'il allait faillir, en particulier lui qui n'avait jamais failli dans un de ses boulots, ni même dans sa vie quotidienne.

Le jeune homme quitta des yeux la jeune agent pour se concentrer sur tous ceux qui arrivaient. Alors bien évidemment, il ne connaissait personne, mais il ne pouvait s'empêcher de détailler chacun des visages. Il voulait voir si ses futurs collègues, enfin, ces collègues tout court d'ailleurs (Archi avait du mal à se voir comme membre de la tour, c'était trop récent), avaient une bonne tête. Il nota quelques visages sympathiques, quelques jeunes filles plutôt jolies et même certains jeunes hommes classes ou charismatiques. Globalement, ils étaient tous plutôt jeunes en apparence, mais il dominait presque tout le monde d'une bonne tête, Alleya notamment.

Mais pas qu'elle. Archibald fut à demi-surpris de voir plus loin, Cordélia, la scientifique de la Tour Bleue. La jeune femme l'avait prit en main quand il était venu faire une livraison à la tour de Comynerin (entre autres travails, Archibald avait été livreur), et qu'il avait eu la faiblesse de se laisser aller à un malaise. Archi n'était pas très fier de ce passage là et retenait surtout que la jeune femme était une puissante télépathe, et qu'elle avait par la même brièvement (c'est du moins ce qu'elle avait prétendu) lu dans son esprit. Quand il la vit, Archi bugua quelques secondes sans trop donner signe de vie. Il oublia de sourire, de faire un signe de la main, et passa son regard ailleurs, comme s'il ne voulait pas qu'elle le voit. Archibald ne savait pas trop s'il avait envie de lui parler, ou pas. Cordélia n'avait pas été spécialement antipathique, mais son pouvoir le faisait rester à distance. Il n'avait jamais vécu ça auparavant, mais détestait l'idée qu'on puisse lire en lui. Le Terrien lui était néanmoins gré de l'avoir aidé à un moment où il avait eu besoin.

Là où Archibald fut vraiment surpris, c'est de voir Levinski. Levinski, oui. C'était un client qu'il avait croisé dans le bar où il travaillait avant, un client lambda avec qui il avait sympathisé.  Ils n'avaient pas parlé des heures durant mais les deux jeunes hommes s'étaient trouvé des atomes crochus et Archi avait apprécié ce petit moment passé avec l'élégant jeune homme. Il était mannequin et avait même proposé à Archibald de les accompagner lui et ses amis, à une soirée. Archi avait du refuser et n'avait plus jamais revu le jeune homme puisqu'il avait quitté le bar quelques semaines plus tard.

« J'y crois pas... »

Et le jeune homme était en fait agent. Qui l'eut cru ! Comme avec Cordélia, Archibald ne put broncher. Il était tellement abasourdi par la vision du jeune homme qu'il ne savait même pas quoi penser. Un mannequin agent de la tour bleue ! C'était une excellent couverture, il n'y avait pas à dire ! Archi ne le quitta d'ailleurs pas du regard, comme s'il voulait lui parler à distance, mais ne put rien faire d'autre, même pas sourire.

(1415)
Revenir en haut Aller en bas
avatar



Messages : 97
Couverture : Aucune couverture. Tam' est reine du pays de l'été.
Points : 121


Plus d'informations
F A C E C L A I M : Blake Lively
R E L A T I O N S :

MessageSujet: Re: Mission I : Départ.   Dim 17 Jan - 21:56


 
Mission I : Départ.



Il était évident vu leur propension à se mettre au fond de la salle que les agents se méfiaient de Tamia. Lantys se disait qu'on ne pouvait pas leur en vouloir vu que la Reine des Enfers tenait de la cocotte minute : elle se contenait pour mieux laisser s'échapper son pouvoir quand elle s'énervait. Et vu son caractère, ça arrivait quand même assez souvent. Lui, au contraire, affichait un calme olympien au vu de la situation, mais il restait complètement en retrait, observant les agents. Il remarqua d'ailleurs un ange qui ne semblait pas ravi de le voir. Il se demanda brièvement pourquoi mais, soyons honnête, il avait d'autres préoccupations en ce moment. Et la fin de la réunion ne fit que lui en apporter de nouvelles.

Tamia éclata en effet en s'apercevant que Ella était parmi les agents de Savoir. Lantys ne s'approcha pas trop près, mais il savait parfaitement que ça ne ferait que leur compliquer la tâche. Enfin… Si Quartz l'avait inclus dans les agents concernés, ils ne pouvaient rien y faire.

Quand Ella partit et que ce fut aussi le cas des derniers agents, l'Empereur des anges s'approcha de la Grande Prêtresse pour effleurer son bras. Elle était comme en état de choc. Elle regardait fixement un point sur le mur, l'air un peu hébété. Elle semblait être passé de la colère à la panique. Mais c'était presque tout le temps le cas et Lantys l'avait déjà vu dans cet état de nombreuses fois ces 24 dernières années. Quand cela concernait Alleya, Tamia oubliait tout. Sauf que ce n'était pas tout à fait le moment de se disperser.

« Vous allez bien ma reine ? » Le ton était prudent, elle pouvait être encore en colère contre lui pour ce qu'avait fait son peuple. « Ou… Oui. Je… je crois… je crois que ça va... » Elle se tourna vers lui et attrapa sa cape, levant vers lui un visage où se lisait l'inquiétude et le stress. « Ella va vivre ici Lantys ! Qu'est-ce que je vais faire ? » Il sentait une pointe d'hystérie à peine maîtrisé dans sa voix. Avec douceur, il la prit par les épaules et la fit reculer (c'était plus sage pour tout le monde). « Rien du tout. Nous avons une mission, ne l'oubliez pas. Et Ella ne risque rien. Je vous promets que si cela s'avérait nécessaire, je la protégerais moi-même. » Il faisait ainsi écho aux paroles qu'Alleya avait elle-même tenu. Aucune personne dans ce monde ne laisserait mourir Alleya, car ce serait la fin de beaucoup de monde si cela devait arriver. Tamia ne serait pas capable de s'en remettre. Donc Ella devait vivre. C'était une évidence pour tous dans cette Tour.

« Vous n'aurez pas besoin de le faire Lantys. Tam', je suis là, Quartz m'a envoyé officiellement pour aider les jeunes agents, mais surtout pour éviter que tu ne nous claques entre les doigts. Alors… heureuse de me voir ma grande ? » Celle qui parlait ainsi était une brunette dont la silhouette se découpait dans l'encadrement de la porte. Tamia avait lâché Lantys (ok, au fond de lui, il était un peu déçu) et s'était jeté dans les bras de la nouvelle venu. « Chiya ! Par la déesse, merci ! Tu dois absolument veiller sur elle ! Tu m'entends ? » L'ange de l'Olympe tapota gentiment dans le dos de Tamia, un petit sourire ironique sur les lèvres. « Mais oui, mais oui… sauf que je dois aussi protéger les autres hein ? Il n'y a pas que ta fille d'embarquer dans cette galère. Mais je serai du combat, donc tu n'as pas à t'en faire. » La reine des enfers lâcha son amie et semblait plus détendue. Que quelqu'un de chez eux (de Tolérancia faut-il comprendre ici) soit du combat à venir la rassurait, car elle-même n'avait en vérité pas le droit de se battre. Et Lantys non plus. Cela faisait parti des lois de leur dimension, l'équilibre devait être respecté. Tout serait plus simple sinon !

« Au fait, j'ajouterai que j'ai rendez-vous avec tonton Zahikel demain alors il va falloir que nous soyons efficace. » Suite à ces paroles, la conversation dériva sur le véritable objet de leur quête et plus précisément sur leur destination du jour. Car Tam' et les deux autres savaient qu'ils ne pourraient pas récupérer l'artefact aussi facilement, il allait d'abord falloir récolter des informations.

A l'heure dite, ils se rendirent tous les trois sur le toit. Tamia regarda autour d'elle et prit la parole. « Je vois que vous êtes prêts. Nous allons prendre un portail pour nous rendre au Pays de la Nuit, mais notre voyage se devra d'être court. Nous allons dans la tanière d'un groupe de rebelle, l'objectif est de les faire prisonnier pour que Lantys et moi puissions les questionner. Sauf si votre vie est en danger, évitez de tuer l'ennemi. Chiya… tu nous ouvres le portail ? » L'ange attrapa son épée en souriant d'un air qu'on ne pouvait qualifier que de combatif. « A ton service. » Elle trancha l'air et un portail intra-dimensionnel s'ouvrit.

« Allez, on y va ! » Tamia fut la première à passer. Puis les agents, et enfin pour fermer la marche Lantys et Chiya. Sur place, ils se trouvèrent face à une porte que Tamia défonça d'un coup de pied. « A vous de jouer, apportez-nous ces anges, et n'oubliez pas le papier cadeau ! » Elle attrapa son épée mais ne se lança pas dans l'attaque. Lantys non plus. En revanche Chiya s'occupa d'engager l'assaut.

Si Tamia avait à ce point confiance en Chiya c'était parce qu'elles avaient fait la Presque-Guerre ensemble. Chiya y avait d'ailleurs perdu son fiancé et s'était retrouvé contrainte de donner son fils à Vénus, une déesse de l'Olympe égocentrique. Une triste histoire. Mais c'était une combattante aguerrie. Bien sûr, à elle seule, elle n'était pas capable de venir à bout de tous ces anges. Ce groupe de rebelles était celui qui regroupait les plus nombreux anges du Pays de la Nuit, c'était même pour ça que Lantys pensait qu'ils devaient savoir quelque chose sur le vol de l'artefact. Les autres agents étaient donc indispensables. Ils se retrouvèrent d'ailleurs rapidement aux prises avec les anges ennemis. Quand on ne devait pas tuer son ennemi mais l'attraper, c'était encore plus compliqué en plus.

« Je déteste assister aux combats sans participer. » Lantys soupira. « Contrôlez-vous ma Reine, vous savez bien que notre rôle est juste de surveiller les événements. » Tamia se renfrogna et reposa son regard sur les agents. Il y avait de tout, de cette insolente d'Elena à la petite démone Katarina en passant par des vampires, quelques humains et même des anges. Même si elle avait imposé quelques noms, c'était surtout Quartz qui avait dressé la liste des agents concernés. Tamia espérait qu'il avait bien réfléchi quand il avait fait son choix…

***
Consignes :
- Si vous n'avez pas encore posté, vous pouvez le faire, vous devez juste dire que vous avez assisté à la réunion avant de raconter votre combat.
- Après avoir pris le portail intra-dimensionnel, vous êtes arrivé devant ce qui ressemble à une immense abbaye. Vous trouvez les anges rebelles à l'intérieur. Chiya a lancé l'assaut, vous la suivez dans le combat.
- Votre personnage ne doit pas tuer les anges mais les faire prisonnier, vous pouvez néanmoins le mettre en position d'être obligé d'en venir aux extrêmes pour sauver sa propre vie.
- Tamia et Lantys ne participent pas au combat mais vous pouvez pnjiser Chiya si votre personnage a besoin d'une aide extérieure.



code (c) crackle bones


L'affection ou la haine change la justice de face.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



Age : 32
Messages : 85
Couverture : Gardien de la Tour
Points : 301


Plus d'informations
F A C E C L A I M : Milo Ventimiglia
R E L A T I O N S :

MessageSujet: Re: Mission I : Départ.   Lun 18 Jan - 12:21

Alleya était sympa, ce n'était vraiment pas le problème principal de notre humain ici présent. Enfants, ils jouaient beaucoup ensemble car, fils du diplomate rattaché au Pays de l'été, il évoluait dans l'univers du temple principal. Si il voyait peu les prêtresses, toujours très occupées, il passait du temps avec Alleya à apprendre la magie des âmes. Elle était plus douée que lui comme elle était née avec ce don, mais Johan n'était déjà pas à l'époque du genre à se vexer facilement. Ce qui le dérangeait dans le fait que la jeune femme se soit fait transférer c'était que ça allait rendre encore plus fragile la résistance de Tamia aux crises de nerf. Mais il se contenta de soupirer et d’acquiescer aux paroles de sa fiancée. « Tu as raison... » ce n'était qu'un murmure néanmoins il fallait absolument que lui aussi se contrôle. Pas pour les mêmes raisons cela dit, c'était seulement qu'avant une mission, il ne pouvait pas se permettre de penser à autre chose. Toutefois, il fallait bien admettre que quitter le pays de l'été pour se retrouver quand même dans un nid plein de membres de la famille royale, c'était très perturbant. Il serait bien parti pour un road trip avec Raëlle en voiture (et oui, il a le permis, ça vous étonne hein?) avec une petite valise pour seul bagage... malheureusement, comme ils avaient un monde à sauver, cela allait rester du domaine du rêve pour l'instant. Cela dit, il leur fallait des vacances, vraiment.

Sur le toit, beaucoup d'agents étaient présents mais l'ensemble était hétérogène. Que ce soit en terme de niveau, d'expérience ou de race, les agents présents étaient très différents. Ce qui lui fit penser qu'en ce moment il y avait un remaniement dans les binômes et que Johan n'en avait toujours pas. Mais il se doutait que ça finirait par changer un jour ou l'autre.

Il écouta attentivement les consignes (de toute façon il avait trop peur de Tamia pour lui faire l'affront de ne pas l'écouter) et fut dans les premiers à s'élancer vers le portail. Il préférait affronter des anges rebelles que la prêtresse de toute manière. Par précaution, il sortit tout de même son arme et la tenait fermement. Bien sûr, il avait sa magie, mais tirer au pistolet lui demandait moins d'énergie.L'abbaye où ils se retrouvèrent lui fit l'effet d'une baleine échouée, imposante voire énorme, mais seule dans le paysage, perdue au milieu de rien. L'état du paysage autour était désolant, ça ne faisait visiblement pas parti des endroits que Lantys avait restauré depuis qu'il était au pouvoir. En même temps, si ça appartenait aux rebelles, il n'était peut-être pas hyper motivé à ce niveau.

Johan n'eut guère le temps de s'attarder sur le paysage (même si ça l'intéressait). Tamia donna un grand coup de pied dans la porte pour l'ouvrir pauvre porte et il vit Chiya, sabre à la main, s'engager dans la bataille. Comme elle était elle aussi un gardien de la Tour comme lui (mais Chiya était bien plus gradée), il connaissait les grandes lignes de son histoire. Combattre de nouveau les anges d'ici devait lui plaire après tout... C'était eux qui avaient tué son fiancé après tout. En parlant d'anges, il vérifia que Raëlle était près de lui et il chercha aussi vaguement Ian. Son sort ne lui importait que parce que c'était le frère de son ange préféré, cela dit, il avait ce réflexe de toujours essayer de trouver où il était. Cela dit, il se débrouillerait parfaitement tout seul.

« C'est embêtant qu'on ne doive pas les tuer... » Rumina-t-il assez fort pour que Raëlle l'entende, mais pas trop les gens autour. Il avait commencé à tirer au pistolet en visant uniquement les genoux, contre des anges qui avaient de la magie blanche ça avait ses limites. Il n'était pas un foudre de guerre, tuer ne lui plaisait, toutefois, il était trop entraîné pour s'en formaliser et le fait était qu'il ne voyait pas comment il allait faire pour seulement les attraper.

L'un d'eux fonça vers lui et le ceintura le faisant basculer en arrière. « Raëlle ! Pousse-toi ! » Intima-t-il aussitôt alors que son regard devenait plus sombre et que sa main se portait à la gorge de son ennemi. Sans prendre la peine de viser, il relâcha son pouvoir, mais de manière très brève. Cela suffit à assommer momentanément son adversaire, privé d'une partie de son aura. « Rah ! C'est dégueulasse ! » Sur quoi il donna un grand coup de pied dans le ventre de son adversaire pour le pousser plus loin. Ce fut au tour de l'ange ennemi de se retrouver au sol, il était tombé au milieu d'objets qu'on dirait sorti d'une décharge et le son que cela produisit fit penser à Johan à un instrument de musique... peut-être un xylophone mais il n'en était pas certain.D'un geste souple il se releva. Il savait que sa réaction de rejet quand il aspirait une aura d'ange avait toujours tendance à vexer un peu Raëlle (même si ça voulait dire qu'il n'aspirerait jamais l'aura de Ian, c'était plutôt sympa, non?), mais bon, ça lui avait trop filé la nausée pour qu'il puisse s'en empêcher.

S'approchant d'elle alors qu'elle se battait aussi, il lui demanda : « ça va mon ange ? » tout en tirant dans les jambes de l'un de ses adversaires. Johan n'était pas très puissant en soi, mais il avait au moins l'expérience pour lui. Et puis s'il restait avec Raëlle ce n'était pas pour la protéger (même si le cas échéant il le ferait, évidemment), mais parce qu'ils avaient toujours fait une bonne équipe. « Est-ce que tu penses qu'on pourrait faire notre attaque commune sans trop les amocher ? » demanda-t-il en rechargeant son arme. Sa fiancée était maintenant dans son dos, il assurait ses arrières et essayait de réfléchir à comment ils allaient faire pour attraper toute cette bande (nombreuse et peu coopérative). Il jeta un coup d’œil vers Tamia et Lantys, ils avaient l'air de s'ennuyer. C'était dommage que les lois interdisent qu'ils se battent contre des inférieurs, car l'affaire aurait déjà été réglée... En attendant la réponse de sa chère et tendre, il continuait de tirer, évitant de ré-utiliser son pouvoir pour l'instant.

{1 046}


Humain avant tout
Cantabit vacuus coram latrone viator / Le voyageur dont la bourse est vide passera en chantant devant les voleurs (Juvénal). - emeraudia
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



Age : 32
Messages : 448
Couverture : Serveuse | Princesse
Points : 860


Plus d'informations
F A C E C L A I M : Amanda Seyfried
R E L A T I O N S :

MessageSujet: Re: Mission I : Départ.   Lun 18 Jan - 18:32

Le jeune homme ne donna pas sa race et encore moins son rang (cela dit, pour ce dernier point, Alleya ne le donnait jamais non plus, elle avait un peu honte d'être seulement niveau 2 alors qu'elle était agent depuis six ans…). Pourtant à Emeraudia, on aimait bien savoir à qui on avait à faire. Cela évitait en général les mauvaises surprises. Une fois, elle était sorti avec un vampire (très brièvement, genre une soirée) et il était très heureux pour lui qu'il sache que Alleya n'était pas complètement humaine, sinon il aurait fait une intoxication alimentaire (pour peu qu'il arrive à la mordre, c'était un autre problème). « Moi de même ! » Ajouta-t-elle pour clore la partie la moins intéressante dans les présentations. Elle nota quand même mentalement son nom, histoire de ne pas l'oublier.

« C'est plutôt inhabituel, mais les anges sont un problème récurrent. Vous voyez le mec avec les longs cheveux blancs qui était pas loin de la reine pendant la réunion ? C'est Lantys, l'empereur du ciel, autrement dit des anges, mais il est arrivé au pouvoir suite à une guerre civile et ça ne fait qu'un peu plus de vingt ans, ce qui pour les anges n'est pas beaucoup. Alors il y a encore pas mal de ses sujets qui posent de gros soucis au quotidien. » En réalité les anges ne s'en prenaient pas particulièrement aux démons parce qu'ils étaient des démons, mais juste parce qu'ils voulaient obtenir leurs terres. C'était vraiment une question de territoire. Mais si Archibald était aussi ignorant de la géopolitique qu'il en avait l'air, il allait avoir du mal à tout bien appréhender… ce qui n'avait guère d'importance d'ailleurs, elle était sûre qu'ils auraient à faire des choses basiques. La politique c'était le domaine des Inyas, de Tamia et de Lantys, un point c'est tout.

« Non, aucune idée. La Grande Prêtresse n'est pas réputée pour se confier, elle nous le dira quand elle le jugera bon. » Elle n'insista pas sur le caractère privé de sa conversation avec Tamia, ne pas s'y étendre était le meilleur moyen si elle voulait éviter de se faire repérer. Heureusement, Archibald  était sûrement la dernière personne présente à pouvoir la reconnaître, il ne semblait vraiment pas bien connaître les démons et le fait que ce soit sa première mission confirma ce qu'elle pensait.

« Restez avec moi alors, je travaille pour les Tours depuis six ans, je vous aiderai. » Elle lui adressa un grand sourire qui ne disparut que quand, intriguée, elle se demanda ce qu'il regardait ainsi. Les yeux de son collègue était fixé sur d'autres agents, une brune (une attachée médicale vu son sac) et un homme, un démon. Elle voulut lui demander pourquoi il les regardait comme ça (car elle ne connaissait ni l'un, ni l'autre, en même temps elle débarquait de Tolérancia), mais Tamia, Lantys et – oh, surprise ! - Chiya arrivèrent avant qu'elle n'en eut la possibilité.

Il s'agirait donc de se battre. Parfait. Elle était la digne fille d'un champion d'art martiaux et d'une reine réputée pour sa violence, elle adorait les bons combats. Elle suivit le groupe dans le portail en lançant un « Venez ! » à Archibald. Elle regarda sans ciller sa mère détruire la porte (on ne comptait plus les portes détruites par Tam', elle avait un vrai problème avec ça – un parmi d'autres dirons-nous -) et fut dans les premières à suivre Chiya à l'intérieur. Avant d'entrer, elle vérifia seulement qu'Archibald était bien là, pas trop loin d'elle. « Vous allez voir, ça va être fun ! » Dit-elle, enthousiaste, surtout maintenant qu'elle savait qu'ils ne tueraient pas : c'étaient ses conditions de combat favorites.

Elle sortit ses deux épées de leurs fourreaux et se jeta dans la mêlée sans une seconde d'hésitation. Elle frappa l'un des anges à l'abdomen d'une main tandis qu'elle en attaquait un autre du plat de sa seconde épée avant d'asséner à ce dernier un grand coup sur la nuque. Les anges étant par nature résistant, ils restèrent debout, mais pas longtemps car alors qu'ils se relevaient, elle les embrocha tous les deux sur ses lames. « Et de deux. » Chiya fit voler son sabre à quelques centimètres de son visage pour sa propre attaque mais c'était à peine si la jeune princesse y prit garde. « Tu es en forme Al' ! » Lui lança l'ange de l'Olympe. La métis sourit à son ancienne collègue de Tolérancia et amie de sa mère. « Merci, tu te débrouilles pas mal non plus ! » Mais elle ne put rien ajouter car après que son genoux ait rencontré le ventre d'un nouvel ange qu'elle balança ensuite un peu plus loin, elle se rendit compte qu'Archibald se faisait prendre en traître. Elle s'élança, fit une sorte de roue qui fit atterrir ses deux pieds sur un des assaillants. Elle reprit son équilibre lestement, garda au sol celui qu'elle avait évincé et s'occupa d'un autre en lui balançant un grand coup de plat d'épée dans le visage. Comme ses lames étaient courtes, elle ne pouvait malheureusement pas aller plus loin avant de se charger de celui qui était au sol. Elle se pencha sur lui, hésitante quant au sort à lui réserver… « Vous êtes…. » Murmura l'ange, sentant le danger pour sa couverture, elle lui donna un coup de poing bien senti. « Gagné. » répondit-elle avant de rejeter ses cheveux en arrière. Malheureusement, ils n'étaient plus aussi nickels qu'à l'arrivée car elle commençait à avoir du sang de ses ennemis sur elle. Mais elle ne s'en formalisait pas. Ils étaient en plein champ de bataille, pas en train de boire du thé entre amis hein !

« Tu ne me présentes pas ton ami ? » Railla Chiya tout en envoyant un nouvel ennemi à terre (sans possibilité de se relever dans l'immédiat). « Il s'appelle Archibald. Archibald je te présente Chiya, elle est garde du corps des Inyas. » Tout en parlant, elle s'était baissée pour esquiver et quand elle se releva, elle tourna sur elle-même avec ses épées. Pour le moment, elle n'avait pas utilisé une seule fois ses pouvoirs. Il faut dire qu'il n'y avait pas des masses d'eau pour le moment et comme Johan, non loin, l'avait certifié, les auras d'anges n'étaient pas très bonnes pour les voleurs d'âmes. « Tu peux aller aider d'autres personnes Chiya, ici on se débrouille. » Elle n'était pas bête, elle savait que Tamia avait demandé à Chiya de la protéger, mais elle n'en avait pas besoin, merci pour elle.

{1 097}


Princesse
Il n'y a rien de plus humiliant que d'avoir un titre que l'on ne mérite pas. Être une princesse ne veut rien dire si l'on est incapable de régner...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



Age : 30
Messages : 62
Couverture : Barman
Points : 169


Plus d'informations
F A C E C L A I M :
R E L A T I O N S :

MessageSujet: Re: Mission I : Départ.   Lun 18 Jan - 23:28

Journée classique pour Elyes qui avait débuté la journée par l'ouverture du bar en fin de matinée. Premier coup de bourre, il fut obligé d'appeler Ian en renfort pour qu'ils parviennent à suivre les commandes. Autant dire que pour le métis, c'était très bon signe, quand le bouche à oreille fonctionne, on n'a pas trop à s'inquiéter pour l'avenir de son commerce. Quoi qu'il en soit, il s'autorisa une petite pause avec une charmante demoiselle dans son « bureau » si on peut l'appeler comme ça... Seulement, il commençait à peine à faire le plein d'énergie que son biper se mit à sonner. Mince... une convocation pour une réunion, ce n'est jamais très bon signe. Il termina ce qu'il était occupé à faire, dans la mesure ou il aurait certainement besoin de force de toute façon, et puis ça ne se faisait pas de laisser en plan une jolie blondinette. Lorsqu'il fut rassasié, il déposa la demoiselle dans un fauteuil du bar, montrant à Morgan de garder un œil sur la jeune fille qui avait trop bu – c'est du moins l'excuse qu'il donnait, puisque la vraie raison n'était pas vraiment idéale à donner- Ian était déjà parti, il avait fait ce qu'il avait à faire de toute manière et puis étant dans la même galère, il fallait bien se serrer les coudes non ?

Bref, lorsque Elyes arriva dans la salle de réunion, ça débutait à peine, il s'installa directement dans un coin de la pièce, pas trop près, il n'était pas fou, mais pas trop loin pour bien écouter les consignes. Tampopo fut très clair, il faut absolument récupérer l'objet dérobé par les anges et faire en sorte qu'une guerre n'éclate pas. Alors bien sur, il avait une heure pour faire son sac et rejoindre les autres volontaires sur le toit s'il souhaitait participer à la mission. Lorsque les instructions furent donner, il ne traîna pas d'avantage, il aurait bien le temps de papoter avec Autumn et les autres plus tard. Dans l'immédiat, il avait une valise à récupérer, une tenue à enfiler, bref, il ne fallait pas traîner. Il se téléporta chez lui, et fit le nécessaire avant de retrouver les autres agents sur le toit de la Tour.

Elyes arriva en même temps que d'autres agents, Ian était déjà là, et lorsque le temps imparti fut passé, Tamia expliqua la suite des événements. Chiya était également présente pour les aider puisque Lanthys et Tampopo ne pourraient pas se battre, en revanche, rien n'empêchait l'ange de participer à la bataille. Ainsi, ils devaient faire en sorte de faire le plus d'ennemis captifs mais surtout de les laisser en vie... Difficile à dire, surtout quand on est dans le feu de l'action... Déjà pour ce qui était de son épée, il préféra la laisser rangée, ça éviterait ainsi de planter quelqu'un par erreur. En revanche, il était satisfait d'avoir son jeu de cartes avec lui et puis son pouvoir lui serait fortement utile une fois sur place. Lorsque Chiya ouvrit le portail, quelques agents firent le premier pas, puis vint le tour du métis qui fit de même empruntant le passage qui le mena directement au Pays de la Nuit.

Une fois sur place, il observa rapidement les lieux, une immense abbaye lui faisait face, il se mit à suivre Chiya qui menait l'assaut. Une fois au cœur de la bataille, Elyes se mit à chercher des sources de métal, mais à part les armes de ces adversaires, il n'y avait pas grand chose à faire... et ils étaient un peu loin pour faire un aimant géant. Il repéra tout de même un petit groupe d'anges sur la droite et posant son énergie dans ses cartes, il en lança deux sur le chef du groupe... puis une sur celui qui le suivait, et il manqua le dernier... deux sur trois, c'était déjà un bon début... Avec ceux qui étaient à terre, il fit s'écarter leur arme d'un geste de la main, dans l'immédiat, ils ne pourraient pas le planter dans son dos mais ça le ne rassurait pas vraiment d'avoir manquer son tir. A quoi pensait-il ?

Il arriva à hauteur du troisième gars, celui qui avait esquiver sa carte et lui décrocha son poing dans le visage ? Réflexion faites, envoyé des cartes ça fait moins raisonner ses os... Bref, il se contenta simplement d'éviter sa riposte et surtout il fit voler son arme plus loin également, essayant de ne blesser personne pendant qu'il la faisait voler ailleurs. Il regardait en même temps comment se débrouillait les autres agents, et de toute évidence, chacun semblait y trouver son compte. Le tout maintenant, c'était de les immobiliser pour que leur chef puisse les interroger.

Elyes ferma les yeux un instant essayant de trouver une chaîne ou un truc dans ce goût la pour ligoter ces trois anges... Bon deux et demi vu qu'il y en avait un qui saignait un peu et qui semblait bien sonner... A la défense d'Elyes, il n'avait pas prévu que la statut à coté de la tête de l'ange allait exploser en morceaux et l’assommer au passage... dommage collatéral on va dire. Il parvint à sentir une chaîne et il la fit venir jusqu'à lui, elle était juste à coté dans une sorte de cagibi stockage... qu'importe, c'était suffisant pour maintenir les anges rebelles et laisser le temps à Tamia et Lanthys de poser leur question. Il déposa le cadeau à coté de Tampopo qui semblait s'ennuyer à rester là, observant les agents...

« Un premier présent en espérant que vous saurez prendre les infos même de celui qui est bien sonné... »


Il préféra ne pas s'attarder et retourna dans la bataille, mais il n'avait pas vu qu'un ange n'avait pas forcément apprécier qu'il livre un groupe de ses amis. Elyes était occupé à chercher sa co-équipière qu'il trouvait un peu distante en ce moment... Espérons qu'elle aille bien.


- Elyes Hobbs -
"La meilleure façon de résister à la tentation, c'est d'y céder." [Oscar Wilde]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



Age : 32
Messages : 121
Couverture : Surveillant au lycée publique
Points : 848


Plus d'informations
F A C E C L A I M : Shun Oguri
R E L A T I O N S :

MessageSujet: Re: Mission I : Départ.   Mar 19 Jan - 16:56

Si ça ne l'étonnait pas que Kate soit excitée comme une puce à l'idée de faire ses preuves auprès de sa tarée de reine, en revanche, il fut plus surpris d'apprendre que la femme en question avait une fille. Il fronça les sourcils tout en observant la blondinette. Elle avait l'air moins frappée que sa mère, elle était même assez jolie si on aimait les blondes (ce qui n'était pas son style, mais soit quoi), mais il restait méfiant. Tous ceux de la famille royale qu'il avait croisé jusqu'ici étaient à tout le moins extrêmement dangereux, quand ils n'étaient pas sur le point d'exploser. A noter qu'il pensait à l'ensemble de la famille au masculin, mais en fait, à part le fils de Johan et Miaka, il n'y avait que des gonzesses dans cette royauté. Kate avait essayé de lui expliquer que c'était normal puisque le Pays de l'été était une société matriarcale… toutefois, sans être un machiste jusque-boutiste, il était trop terrien pour adhérer à cette idée et encore moins pour l'appréhender correctement. Pour lui, on avait juste mis Tamia au pouvoir parce qu'elle était capable de pulvériser un pays entier ses mauvais jours, et c'était tout (notons qu'il exagérait un peu, Tamia n'avait jamais fait de dégât ainsi, son pire résultat était juste une ou deux destructions de biens publiques de type salle de réunion ou salle d'entraînement). En tout cas, ça ne lui semblait pas une bonne nouvelle que la reine des démons ait une fille, et encore moins qu'elle travaille avec eux. Il ne s'en cacha pas, même s'il savait que Kate allait encore le rabrouer. « Donc cette folle s'est reproduite ? Sérieux ? Mais quel est le dingue – Lantys excepté – qui peut vouloir lui faire un gosse ? Parce que c'est pas la fille de Lantys hein ? Rassure-moi ? » Cette nouvelle occulta le fait que la princesse en question discutait avec un étranger. De toute manière, Katarina lui avait parlé d'autre chose entre temps, et c'était sûrement mieux vu qu'ils ne seraient jamais d'accord concernant Tamia.

« Oui, je l'ai lu, mais il y a des passages que je n'ai pas bien compris, il faudra que tu me les expliques. » Il voulut préciser un des passages en question mais comme ils n'avaient pas eu une avance monstre sur l'horaire fixé, Tamia arriva suivie de Lantys et de Chiya. Comme tout le monde à la Tour, Itachi avait déjà croisé l'ange de l'Olympe, mais elle ne faisait pas parti des gens à qui il parlait. Il avait pour habitude d'éviter les personnes puissantes pour son propre bien (mine de rien, pour un monde en paix, certains avaient une propension à la violence gratuite qui le sidérait).

Ce petit groupe les conduisirent, eux, les agents, jusque dans le pays de la nuit, mais sûrement pas l'endroit le plus top du domaine des anges. La grande bâtisse ne lui inspira, qui plus est, rien de bon. Mais bon, quand faut y aller… Il fit crépiter de l'électricité entre ses doigts. « Bon bah… on va faire ce qu'on nous demande. » Conclut-il principalement pour Katarina avant d'entrer pour se battre. Il entama d'ailleurs le combat en envoyant un coup de poing à un ange qui se pointait vers lui et qui n'avait, à priori, rien demandé pour ça. Itachi continua en créant de la foudre autour de lui, ce qui électrocuta tous les anges à proximité. Cela aurait été mortel pour un être humain, mais pas pour un ange, et puis Itachi n'était pas à fond (tout simplement parce que avec ses bijoux de contrôle, il ne pouvait pas l'être!).

Maladroitement, il rata un coup de pied et se rattrapa en utilisant de nouveau son pouvoir mais il en jaugea mal la puissance et l'ange vola à travers la grande pièce où ils se trouvaient pour atterrir sur un des autres agents. Arawn de son prénom (c'était à peu près tout ce que savait Itachi sur lui d'ailleurs, ah si, c'était un démon de feu, ça aussi il le savait, Kate avait du le lui dire ou quelqu'un d'autre). Pour rattraper sa bourde, il courut vers eux et lança son ange (si, si, c'est SA proie) loin de son collègue. « Désolé ! » Dit-il simplement avant de poursuivre les combats. Obligé de reculer à cause d'une attaque magique qu'il analysa comme étant du vent, il fut obligé de chercher du regard qui l'attaquait. « Ils commencent à me soûler ces anges ! » Râla-t-il en mettant ses paumes vers le ciel, l'air très concentré (ce n'était jamais bon signe pour ses adversaires quand il prenait cette pose). Il ne fallut pas plus de quelques secondes pour que des nuages noirs se forment au-dessus de sa tête et que des éclairs ne traversent la pièce. Comme il n'en était plus à une bourde près, il s'aperçut assez vite qu'un de ses éclairs n'allait pas toucher la bonne cible. Encore une fois, il piqua un petit sprint et arriva juste à temps pour réceptionner l'éclair. Bon, pour ça, il dut pousser la femme qui allait être foudroyée (la vouivre) mais c'était toujours mieux qu'être foudroyée, non ? En ce qui le concernait, il ne pouvait pas être électrocuté donc il passa rapidement à autre chose.

Sans un mot pour la femme (parce qu'en fait, il était trop pris par le combat suivant, car sinon il était en général assez poli), il se retrouva de nouveau vers Kate. Il semblait que son parcours lui ait fait faire une sorte de cercle. « Tu réussis à ne pas trop les cramer ? » Demanda-t-il non sans ironie à sa meilleure amie tout en continuant à envoyer des éclairs autour de lui (mais en essayant de faire plus attention que précédemment, quoique l'un d'eux faillit se tromper de cible et frapper Elyes mais ça c'était le soucis des combats avec des alliés aussi nombreux, comme ils bougeaient, ils pouvaient se retrouver dans la ligne de mire sans prévenir, néanmoins Elyes y avait échappé d'un cheveux donc tout allait bien!).

{1 012}


Démon de la Foudre.
« Qui a rejeté son démon nous importune avec ses anges. » [Henri Michaux] - Tranches de Savoir -.- emeraudia
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



Messages : 51
Couverture : Diplomate.
Points : 213


Plus d'informations
F A C E C L A I M : Torrance Coombs
R E L A T I O N S :

MessageSujet: Re: Mission I : Départ.   Mer 20 Jan - 17:57

Daël avait conscience qu'il était sensé se réveiller mais c'était plus fort que lui : il adorait dormir. Si ça n'avait été que sa femme adorée prenant son petit-déjeuner, il aurait pu faire abstraction, mais comme son biper sonnait, il dut se rendre à l'évidence : il allait devoir se lever. Quelle galère ! « Purée... » Grommela-t-il se censurant pour ne pas être aussi vulgaire que ce qu'il en pensait. Pour une fois qu'il aurait pu dormir jusqu'à pas d'heure ! « Oui. Oui. Je me dépêche. » Répondit-il d'assez mauvaise humeur (mais pas contre Elysa, qu'on se rassure) tout en s'habillant. Il avait pris sa douche la veille au soir donc ça suffirait. Et pour le café, il le prendrait à la Tour. Car il allait en avoir besoin. Retenant un énième bâillement, il rejoignit Ely' et l'enlaça brièvement tout en l'embrassant. « Bon… quand faut y aller... » conclut-t-il tout en mettant ses armes dans sa montre avant de les téléporter tous les deux à la Tour.

Le temps d'acheter un café à la cafétéria du grand hall et ils se rendirent à la salle de réunion. Si le discours n'était pas très rassurant en soi – les guerres sur Emeraudia étaient prohibées pour de très bonnes raisons qu'il ne jugeait pas utile d'énumérer -, il ne se sentit pas plus rassuré quand il apprit qui était la nouvelle coéquipière d'Elysa. Mais contrairement à elle, il préféra prendre la nouvelle avec philosophie. « Sûr. Et je ne savais pas qu'elle avait une fille… mais on ne peut pas dire que je sois du coin. Ne t'inquiète pas ma chérie, Quartz sait ce qu'il fait. » Et il y avait peu de chances que la fille de la reine des enfers du coin ne soit pas bien entraînée au combat. Il passa néanmoins son bras autour des épaules de son humaine préférée pour la rassurer. Il ne l'ajouta pas, mais il aimait autant qu'elle soit avec une femme… bien qu'il soit moins jaloux qu'Elysa (ce qui n'était pas dur *keuf keuf*).

Comme ils étaient déjà venus avec leur matériel, ils ne retournèrent pas chez eux et profitèrent de l'heure de battement pour manger un bout. Prendre des forces avant une mission, c'était important. Ils discutèrent encore un peu du prémisse de conflit qu'ils devaient étouffer dans l’œuf, puis ils se rendirent sur le toit où presque tout le monde était arrivé. Une fois les chefs présents eux aussi, ils partirent au Pays de la Nuit. Daël remarqua une nouvelle fois la différence avec chez lui. Sur Terre, le paradis était très lumineux et chaleureux (si on ne parlait à personne), alors que là c'était sombre et plutôt déprimant.

Quant au lieu lui-même, c'était juste un très grand bâtiment dédié à Dieu. Daël fronça les sourcils, il n'aimait pas faire usage de violence en temps normal, mais encore moins dans un lieu saint. Toutefois, aucun de ses camarades n'avait l'air d'avoir ses scrupules. Il soupira et entra dans les derniers avec Elysa à ses côtés. « Bon et bien… c'est parti pour une bataille contre mes congénères. Du moins ce qui y ressemble. » Car ils avaient pas mal de caractéristiques en commun, mais ils ne venaient pas de la même dimension, détail non négligeable. Il sortit de sa montre sa lance rétractable qu'il fit grandir d'un coup sec. Machinalement, il la fit tourner devant lui tout en parlant à Elysa. « Je ne comprends pas. Il n'y a que moi que ça choque de faire ça dans une abbaye ? » Comme un des anges ennemis l'attaquait avec ce qui semblait être une magie de vent, il se baissa et allongea encore un peu sa lance qui s'enfonça dans le flanc de celui qui s'en prenait à lui et à Elysa. « Aucun respect. J'étais en train de parler tout de même. » Il claqua la langue contre son palais. « Alors... S'ils le prennent comme ça… Ely' ma chérie, tu assures mes arrières ? » Cette demande était surtout pour la forme. Il tendit sa main libre vers plusieurs anges. Il sourit, ils étaient maintenant ses marionnettes. Il aurait bien voulu en mettre plus sous sa coupe, mais ce serait trop dangereux pour lui et puis il ne pourrait pas les guider correctement s'il se dispersait. « Battez-vous. » Ordonna-t-il et aussitôt les anges sous son contrôle, au lieu de s'attaquer à ses coéquipiers, se mirent à se taper dessus les uns les autres. Quand ils furent KO, Daël s'appuya sur sa lance, observant le spectacle des combats d'un air perplexe. « Quand même, pour un simple interrogatoire, ça fait beaucoup d'anges. » Il disait ça pour Elysa qui était toujours non loin mais aussi pour qui voulait bien prendre le temps de l'écouter. Il était comme ça Daël, même sur un champ de bataille, il ne se départissait pas de son sens de la mesure et de sa forte tendance au babillage. Rien n'était très logique dans ce qu'on leur demandait, et ils manquaient d'information aussi. Ils étaient supposés trouver un objet… sans savoir ce que c'était, à part que c'était précieux, assez pour provoquer une guerre. Il ne connaissait pas assez l'histoire des démons d'ici pour tenter des suppositions, en revanche, il en avait déjà marre de se battre. Alors il restait au milieu des combats, sans vraiment bouger… jusqu'à, bien sûr, qu'il se fasse de nouveau attaquer, ce qui l'obligea à esquiver en sautant sur le côté. « Ils ne sont même pas très bons. » Nota-t-il en envoyant valser plus loin l'ennemi du moment. Au moins cela justifiait que Tamia et Lantys ne participent pas au combat… cela aurait été assez injuste pour les anges attaqués, ils n'étaient vraiment pas au niveau (enfin, Daël et ses collègues non plus remarquez, mais il se comprenait).

{970}


Ange de la Douceur
“Concevoir le diable comme un partisan du Mal et l'ange comme un combattant du Bien, c'est accepter la démagogie des anges.”- emeraudia
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



Age : 30
Messages : 115
Couverture : Mannequin
Points : 245


Plus d'informations
F A C E C L A I M :
R E L A T I O N S :

MessageSujet: Re: Mission I : Départ.   Jeu 21 Jan - 20:11

Voir son homme ronchonner des le réveil, voilà qui faisait toujours sourire la demoiselle. Bien sur, elle s'était fait une raison et voir l'ange se lever en sautant du lit ce n'était pas pour tout de suite. Malgré ça elle ne se fit pas prier pour le forcer à se sortir des draps et à faire le nécessaire pour se rendre à la réunion en temps et en heure. Lorsque celle ci débuta, tout le monde écoutait ce qui se disait et y aller de ses murmure. Bon après si on voulait éviter un coup de furie de Tampopo, il valait mieux attendre que celle ci quitte la pièce pour vraiment parler de la réunion en elle même. La plupart des agents étaient partis chercher leurs affaires, Elysa et Daël avaient anticipé les choses et avaient donc un peu de temps pour manger et prendre des forces avant de se rendre sur le toit. Elle en profita pour revenir sur le sujet de sa collègue de travail, mais l'ange lui affirma que Quartz savait ce qu'il faisait et qu'elle ne devait pas s'inquiéter... De toute façon dans l'immédiat, elle ferait la mission avec son mari, donc le binôme fonctionne toujours et c'était suffisamment rassurant pour que l'espace d'un instant elle pense à autre chose.

Il était temps de rejoindre les autres sur le toit, la demoiselle termina son cookie et suivit Daël jusqu'au point de rendez vous. Tout le monde était présent, ils allaient pouvoir passer aux choses sérieuses. Bien sur, la jeune femme respira un grand coup avant de se diriger vers le teleporteur, plusieurs agents étaient déjà de l'autre coté, mais ça lui retournait un peu l'estomac, rien de grave juste un léger temps d'adaptation une fois de l'autre coté.

Elysa se tenait face à un presbytère, l'endroit l'étonnait un peu, comme si on pouvait déclarer un combat dans un lieu saint. Seulement, dans la mesure ou les anges qu'ils devaient interrogés se trouvaient à l'intérieur, elle n'avait pas vraiment d'autres choix que de suivre Chiya qui avait lancé l’assaut.

« Si ça peut te rassurer, ça me perturbe tout autant, mais les ordres sont les ordres... Essaye de ne pas tout massacrer à l'intérieur. »

Elle lui adressa un clin d’œil avant de prendre l'eau qui se trouvait juste à proximité d'elle, à l'entrée du bâtiment. Elysa augmenta alors son volume et visa deux anges sur le gauche, la vague qu'elle venait de leur coller les allongea sur le sol, légèrement sonné. Daël lui proposa de couvrir ses arrières, ce qu'elle comptait bien faire et avec plaisir. Elle continua à utiliser l'eau à coté d'elle pour sonné ou faire tomber les anges qui menaçaient de toucher Daël pendant qu'il jouait avec ses marionnettes. Elle ne vit donc pas l'ange qui arriva juste derrière, ce n'est que le bruit de son pied au dernier moment qui lui fit esquiver le coup qu'il allait lui porter.

« Petit contre temps, j'te laisse cinq minutes... »

Daël ne l'avait peut-être pas entendu, mais l'ange qui se tenait devant elle devait certainement être une femme, même taille, des cheveux blonds autour du visage. Elysa savait bien qu'elle ne pouvait pas la tuer, mais elle pouvait toujours l'amocher. L'ange ennemie tenta de la frappa, Elysa parvint à esquiver le coup avant de riposter d'un coup de pied dans le genou, faisant mettre au sol la jambe de son adversaire. Elle lui décrocha une droite dans le visage que l'ennemie ne prit pas puisqu'elle se baissa à ce moment, prenant Elysa par surprise. Elle se jeta sur l'humaine qui la fit passer par dessus elle en prenant sa jambe comme moyen de bascule. Utilisant l'eau qu'elle avait foutu un peu partout dans la pièce, Elysa provoqua une sorte de vague qui lui fonça en plein dans le visage, entrant par ses narines et sa bouche. Le surplus d'eau ne fut pas spécialement apprécié par les poumons de l'ange qui se mit à tousser et à recracher l'eau. Cela fut suffisant pour Elysa qui se mit à sa hauteur avant de lui donner un coup d'épée (le manche) derrière la nuque. L'ange s'écroula sur le sol et elle la fit glisser jusqu'à l'endroit ou leurs chefs avaient rassemblé les anges capturés. Elysa était à bout de souffle, elle avait perdu beaucoup d'énergie, il fallait qu'elle reprenne un peu et rejoignit Daël pour qu'ils se soutiennent l'un l'autre.

« Toujours en vie mon chéri ! L'ange est salement amochée, mais elle me rappelait une ancienne en classe, une vrai teigne... Tu sais pas comment ça m'a soulagée ! »

Elle aurait bien profité d'un câlin, mais dans l'immédiat ce n'était pas vraiment le moment et l'endroit pour ce genre de chose. Elle devrait donc être patiente et surtout, espérait qu'elle allait être suffisamment tranquille pour que son corps lui permettent de se refaire une santé, c'était l'affaire de dis ou quinze minutes...

[817 Mots]


Tu sais à quoi je pense ??
Le plus bel endroit, c'est dans tes bras... mais on a le temps avant de passer à trois...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



Messages : 346
Couverture : Fêtard professionnel
Points : 497


Plus d'informations
F A C E C L A I M : G-Dragon/Kwon Jiyong
R E L A T I O N S :

MessageSujet: Re: Mission I : Départ.   Dim 31 Jan - 2:34

Après avoir franchi le portail, une abbaye apparut devant eux.


La situation s'accéléra aussitôt et Arawn eu juste le temps d'allumer son briquet et de faire passer la flamme de l'objet à la paume de sa main avant que Chiya ne lance l'assaut.


Elle ouvrit les battants avec fracas, laissant un groupe d'anges complètement éberlués qui n'eurent pas le temps de comprendre ce qui se passait. L'un d'eux cependant, plus vif, sonna l'alarme alors que les agents se jetaient sans trop de retenue dans la mêlée.


Arawn avança un peu plus prudemment, il faut dire qu'il n'était pas vraiment un tank. Aussi essaya-t-il de contourner le gros de la meute. Malheureusement pour lui, cela n'allait pas être aussi facile. Deux anges le repérèrent et lui barrèrent la route, toutes ailes dehors. Arawn réduisit la flamme qu'il tenait avec son autre main, la faisant chauffer jusqu'à ce qu'elle devienne bleue. Puis, avec un geste ample il écarta brusquement les bras et la flamme s'étendit violemment en se refroidissant, soufflant les deux anges qui volèrent contre un mur. Les restes du feu disparurent rapidement dans l'air et Arawn courut pour immobiliser au plus vite ses deux adversaires.


Alors qu'il venait de finir de ligoter le premier avec la corde qu'il gardait dans son sac de mission, (parce qu'on ne sait jamais) et qu'il allait s'attaquer au deuxième, ses poumons se vidèrent d'un coup et il s'effondra sous un poids sorti de nulle part. Il lui fallut une seconde, et l'arrivée d'un de ses camarades, pour comprendre qu'il avait reçu un ange sur la tête. Un peu sonné, il remercia Itachi de son aide et le regarda s'éloigner à nouveau. Le démon se remit sur pied mais pas pour longtemps. Son captif encore libre avait repris ses esprits et attrapa l'arrière de son col. Arawn fit un vol plané à travers le couloir avant même de pouvoir réagir. Il percuta une porte qui craqua de façon sinistre et se brisa sous l'impact.


Kaléidoscopiquement, sa vue ne reconnu rien quand il parvint à ouvrir les yeux. Arawn se mit péniblement à quatre pattes en grognant, le souffle coupé. Il retrouva une position verticale en s'aidant du cadre de la porte et essaya de retrouver une respiration normale, empêchée par le choc que son corps venait douloureusement de subir.


Son répit fut de courte durée. Une gerbe d'eau lui encercla les poignets avant d'englober ses mains et de les immobiliser ensemble. Arawn leva les yeux et croisa le regard effroyable de l'ange qui s'avançait tel un taureau vers lui, la main tendue. Le démon eu juste le temps d'inspirer aussi profondément qu'il pouvait et de retenir son souffle avant que la deuxième gerbe d'eau ne file vers lui et ne lui recouvre tout le visage.


Il était complètement piégé.


Sous le choc, il se retrouva incapable de bouger, son cerveau désertant toute réflexion pour céder la place à la panique. Après seulement quelques minutes dans le feu de l'action, il allait bêtement mourir noyé. Aurait-il été en moins mauvaise posture, il aurait trouvé la chose particulièrement pathétique, ironie sadique de la vacuité de l'existence, et de l'efficacité redoutable de sa mise hors-jeu.


Mais il n'eut guère l'occasion d'y penser car l'ange le cogna dans l'estomac avec son poing et, par réflexe, le démon ouvrit la bouche sous la pression soudaine et la douleur, laissant le peu d'air qui le maintenait en vie s'échapper en grosses bulles dans le masque d'eau. Eau qui descendit en trombe dans sa trachée puis ses voies respiratoires.


Arawn se débattit comme il put, luttant contre ses liens aqueux et secouant la tête de toutes ses forces, espérant vainement s'en défaire, mais ne réussissant qu'à avaler encore plus d'eau. Le monde vira au noir ses poumons luttaient contre le liquide, cherchant l'air mais ne se noyant que plus à chaque tentative.


Il commençait à perdre connaissance quand l'air remplaça soudainement l'eau. Arawn cracha, toussa, le corps tremblant et vomissant le liquide qui avait bien failli le tuer. Il lui fallu quelques secondes pour se rendre compte qu'il s'était effondré sur le sol. Et un peu plus pour apercevoir celle qui lui avait sauvé la vie.


Une grande rousse se dressait de toute sa hauteur à deux mètres de lui, et avait manifestement assommé son adversaire avec une contrebasse dont les échardes labouraient maintenant l'arrière du crâne de l'ange.  La femme lui jeta un regard avant de tirer le corps inerte derrière elle dans le couloir.


Incapable pour l'instant de se relever, Arawn profita de cette pause momentanée pour se remettre. Il regarda autour de lui la pièce à moitié ravagée par son arrivée brutale. Il y avait des papiers partout, sur un bureau, sur l'abat-jour d'une lampe, débordant d'étagères et d'armoires, ainsi qu'une diverse gamme d'instruments de musique. Le démon se releva avec difficulté et après s'être assuré qu'il n'y avait pas d'autres anges qui arriveraient, il jeta un œil aux différents parchemins. Il s'agissait manifestement de plusieurs lettres, mais aussi de brouillons, comme si on avait essayé de décoder quelque chose, et d'un nombre important de partitions.


Arawn prit plusieurs feuilles de chaque et les fourra dans son sac à dos, son regard s'étant arrêté sur les restes de la contrebasse. Il avait l'impression que tout ça avait une importance mais il n'arrivait pas à mettre le doigt sur le pourquoi. Il avait le vague souvenir d'une espèce dans une autre dimension dont lui avait un jour parlé Ariel, qui ne communiquait qu'à travers la musique et le chant. Cela n'avait peut-être aucun rapport avec le vol du fameux artefact, mais on ne savait jamais.


Ayant un peu retrouvé ses esprits, Arawn sortit de la pièce et jeta un œil à l'état de l'affrontement un peu plus loin. Manifestement, les autres s'en étaient bien mieux sorti que lui.

(1064)


Arawn Rhian
I set fire to the rain !... autant que ça soit possible
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar
Invité





MessageSujet: Re: Mission I : Départ.   Dim 31 Jan - 14:00

Autumn n’était pas le meilleur élément d’attaque de la Tour. Bien loin de là. Elle savait se battre c’était ce qui la rendait moins inutile, mais ses pouvoirs étaient bien plus curatifs qu’offensifs. Elle compensé comme elle pouvait cette inaptitude d’attaque avec des pratiques régulière de sport comme la boxe, la musculation ou le lancer de dague (sympatique, tant qu’on a une dague à portée de main). Si au moins ils avaient eu à faire à des humains. Mais sur des anges elle était bien trop peu expérimentée pour être réellement utile, d’un point de vue purement magique. Aussi la jeune femme participait-elle au combat parce qu’elle ne pouvait pas rester sans rien faire, s’il arrivait quoique ce soit à sa famille elle ne s’en remettrait jamais et lorsque les attaques furent lancées, elle se joignit à ses triplets et son aîné pour couvrir leurs arrières. Ses seuls moyens d’attaque étaient ses dagues. Et comme il s’agissait de faire des prisonniers et de ne pas tuer, elle préférait rester un peu en arrière pour soigner ou aider chacun à récupérer correctement. Autumn était une très bonne guérisseuse (pour humain essentiellement, restriction magique oblige) et pouvait en plus aider à la concentration ou à la respiration. Agir sur les fonctions biologiques donnait de très nombreuses opportunités d’aide.

Elle se joignit à la masse des agents, restant à proximité des autres Winchester. Heureusement qu’ils avaient un instinct de meute, elle aurait été assez embarrassée de les retrouver éparpillés à tout va bien qu’elle se douta qu’à un moment où un autre ils risquaient d’être séparés. C’était comme ça en plein combat on pouvait difficilement rester regroupés… Et alors, il lui faudrait choisir. Et cette perspective-là lui déplaisait très fortement. Elle avait jusqu’alors fort bien pu éviter les frères Hobbs, qu’il s’agisse de celui qu’elle détestait ou de son coéquipier (alias Elyes). Il fallait avouer que le premier ne devait très certainement pas la chercher. Il ne devait même plus savoir qui elle était. Quant au second… elle s’en fichait. Qu’il la cherche ou non ce n’était pas du tout sa préoccupation initiale et à dire vrai, lorsqu’ils entrèrent dans le feu de l’action elle eut bien d’autres choses à penser qu’éviter les incubes. Elle croisa bon nombre de visages familiers comme ceux de Katarina et d’Itachi, et d’autres moins familiers. Elle ne prit pas le temps de s’attarder sur les détails, continuant à agir avant toute chose. Elle aida Nate à lutter, se concentrant pour lui donner de plus grandes aptitudes physiques, pendant que les deux autres triplets agissaient en duo de leur côté. La famille Winchester était très efficace, il fallait leur reconnaître ça. Mis en groupe, ils étaient très forts. L’alliance était puissance. Cependant, ils furent rapidement écartés les uns des autres et Autumn rencontra, de son côté, quelques difficultés. Elle se trouva face à un ange qui de toute évidence avait trouvé qu’elle était un maillon faible et souhaitait s’acharner sur elle. Elle lança une dague qui manqua sa cible. Se mordant la lèvre, elle courut, récupéra son arme in extremis et s’égratigna le bras sur la longueur en se frottant contre le sol. Sans plus se soucier de son bras qui la picotait légèrement, elle poursuivit sa course, l’ange sur ses talons. Une chance qu’elle ait une très bonne condition physique, pour compenser son incapacité offensive… N’y avait-il donc personne pour l’aider ?

A peine eut-elle cette pensée qu’elle entra tout droit dans son coéquipier. Pour ce qui était de l’éviter, c’était plutôt raté pour le coup. Son corps percuta violemment celui du métis, et elle manqua de justesse de se retrouver les fesses à terre, elle parvint à s’empêcher de tomber in extremis et souffla :

« Aide-moi. »

Son bras était déjà en train de se régénérer, les tissus éraflés se reformant doucement de minute en minute. D’ici cinq petites minutes, ce serait comme si rien ne s’était produit. Elle pivota vers l’ange qui était à ses trousses et ne s’était pas forcément attendu à la voir se faire aider d’une seconde à l’autre, elle sentit l’hésitation dans le regard de l’ange et elle saisit sa chance, lâchant doucement, alors qu’elle se concentrait déjà vers sa cible :

« J’essaie de l’entraver de mon mieux… »

Elle était très mauvaise quand il ne s’agissait pas d’humain, mais les muscles restaient une cible assez facile d’accès par rapport au cerveau et elle centra alors toute son énergie sur les muscles de l’ange : elle devait l’empêcher d’agir, ou à défaut de le paralyser l’entraver de son mieux dans ses déplacements, le temps qu’Elys parvienne à le neutraliser. Elle inspira à fond et se fixa sur les jambes et les bras de sa cible : il ne devait ni fuir, ni attaquer… dans la mesure du possible bien évidemment.

[801]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Mission I : Départ.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Mission I : Départ.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
 Sujets similaires
-
» Mission Intrigue "Le Pacte des Loups" [Livre 1 - Terminé]
» [ROSA] Une mission secrète dans la démo
» Equipement d'un 304, part 2 [Matt & Jordan]
» Rapport : Mission de bataille à 1500 points ork vs tyty
» Première mission

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Emeraudia :: Archives RPs :: Printemps 2265-
Sauter vers: