AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 Mission I : Cauchemar.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Tampopo Yamazaki



Messages : 106
Couverture : Aucune couverture. Tam' est reine du pays de l'été.
Points : 127


Plus d'informations
F A C E C L A I M : Blake Lively
R E L A T I O N S :

Mission I : Cauchemar. Empty
MessageSujet: Mission I : Cauchemar.   Mission I : Cauchemar. EmptyMar 15 Mai - 12:27


Mission 1 : Cauchemar.



Depuis que le groupe de Katarina avait surpris Tam’ et Lantys en train de s’embrasser, la Grande Prêtresse des Démons avait – à la grande surprise de tous – passé beaucoup de temps dans son pays. Elle n’évitait pas Lantys, mais bel et bien les différents agents. Elle ne doutait pas de la loyauté de Katarina ou de Kylian, en revanche, elle n’avait qu’une confiance très modérée dans les autres membres du groupe. Malheureusement, au bout de huit mois, Jade l’avait appelé en urgence dans son pays, qui avait longtemps été le sien, Tolérancia. L’Inya qui dirigeait ce pays lui avait expliqué d’une voix blanche qu’elle avait fait un cauchemar prémonitoire et qu’il était urgent de rassembler les agents qu’elle avait entraînés pour une mission de terrain. Que les agents en questions résident à Savoir n’était pas un mystère pour Jade, mais elle avait déjà délégué les siens pour sa propre enquête. Evidemment, Quartz, l’Inya de Savoir, était d’accord avec Jade pour qu’ils unissent leur force. Couple dans la vie et voisins dans leur travail, ils travaillaient main dans la main à chaque fois que les choses allaient mal pour Emeraudia. Tam’ leur enviait leur complicité, bien qu’elle sache que ça ne s’était pas fait en un jour et qu’elle-même était encore très jeune pour un démon.

En quittant Jade, après avoir entendu son récit, Tam’ réfléchit à comment elle allait procéder. Elle préféra ne pas demander à Lantys de l’aider car elle serait encore plus mal à l’aise s’il était présent. Comme il fallait bien commencer quelque part, elle envoya une convocation d’urgence à tous agents de Savoir qu’elle connaissait. Ils devaient se retrouver à la salle de réunion habituelle… mais cela faisait huit mois qu’elle n’y avait pas mis les pieds car les rares passages qu’elle avait fait à Savoir, c’était pour rendre visite à sa fille, Alleya.

Elle se téléporta ensuite et se retrouva face à Quartz. « Bonjour Quartz. Tu as compris quelque chose au cauchemar de ta dulcinée ? » Lança la démone en ramenant ses cheveux en arrière dans un geste nerveux. Elle n’était pas habillée de sa tenue d’agent, pas même de sa tenue royale, elle était en civil parce qu’elle avait espéré aller voir des amis en sortant de chez Jade. Espoir vain, elle aurait bien du se douter que ce ne serait pas si simple et qu’on l’enverrait au charbon directement. « Pas vraiment. Ses visions sont très cryptiques. Mais tu as du arriver à la même conclusion que moi... » Tamia fit signe que oui d’un hochement de la tête. Elle allait devoir faire un tour en pleine mer pour comprendre ce qui se passait exactement et, si possible, éviter que la prémonition de Jade ne se réalise.

Il fallut un peu plus d’une demi-heure pour que tous les agents convoqués arrivent. Elle leur laissa quelques minutes supplémentaires pour se retrouver les uns les autres puis, elle réclama le silence en leur envoyant une salve de pouvoir, indolore, mais impossible à manquer. « Asseyez-vous, il faut que je vous parle. » Quartz avait quitté les lieux. Sa présence couplée à celle de Tam’ n’était jamais très agréable pour les agents les moins résistants du groupe : trop de magie puissante dans un même lieu.

« Bien. Je vous ai convoqués car Emeraudia est de nouveau menacée. Jade a fait un cauchemar prémonitoire dans lequel toute une partie de notre dimension était détruite, s’en suivait divers cataclysmes de type raz de marée, séisme etc. je vous laisse imaginer le tableau... » Elle fit une petite pause et continua : « Dans son rêve, Jade a vu la mer s’agiter, s’élever et frapper un endroit qu’elle n’a pas réussi à reconnaître. Il y avait un tourbillon, ainsi qu’une forte lumière blanche qui s’éteignait petit à petit. Jade pense que cette lumière représente peut-être Emeraudia et que son scintillement faiblissant représente le danger qui se rapproche, la vie qui s’éteindra au fur et à mesure que le danger grandira. Ce qui lui a semblé persistant était la présence de l’eau, de l’océan. Comme c’est à peu près le seul indice clair que nous possédions, nous irons en pleine mer pour voir si nous trouvons ou sentons quelque chose. Je ne vous cache pas que cette mission sera dangereuse mais aussi essentielle... » Elle en avait terminé pour les explications diverses, de toute manière, elle n’avait pas plus d’informations que celles-ci. Elle laissait les agents digérer la nouvelle, même quand on pratiquait ce métier depuis longtemps, ce n’était pas facile d’entendre parler de fin du monde… Même elle ne s’y habituait toujours pas...

***
Consignes :
- Votre personnage est convoqué à une réunion alors qu’il était en train de pratiquer son métier de couverture/de prendre du repos. Il n’était pas à la Tour au moment de la convocation, de façon à faire un point dans votre poste sur sa situation personnelle actuelle.
- Votre personnage réagit au récit de Tam’ et peut déjà se préparer mentalement à la suite (le probable départ en mer évoqué).
- Cette première partie finira fin septembre pour enchaîner avec la suite de la préparation de la mission en mer.

code (c) crackle bones


L'affection ou la haine change la justice de face.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eléonore Andrews



Age : 33
Messages : 28
Couverture : Médecin-urgentiste.
Points : 558


Plus d'informations
F A C E C L A I M :
R E L A T I O N S :

Mission I : Cauchemar. Empty
MessageSujet: Re: Mission I : Cauchemar.   Mission I : Cauchemar. EmptyMer 16 Mai - 20:58

Alors qu'elle venait de dire au revoir à son dernier patient Eléonore reçut l'alerte de Tampopo. Une réunion importante l'attendait. Cela semblait urgent. Mais il y avait encore le dossier à remplir... Et sa garde ne se terminait que dans 10 minutes. Pour le dossier, comme il n'y avait rien de nouveau depuis la dernière visite du patient elle réussit pour une fois à ne mettre que 5 minutes. Une cicatrisation qui se passait bien suite à une blessure étrange. Mais le patient allait mieux. Eléonore bénit l'informatique et le copier-coller. Elle alla ensuite aux toilettes et se changea discrètement. Ainsi, deux minutes après la fin de sa garde,personne ne se douta qu'elle avait trouvé une technique discrète pour être prête à partir sans qu'on puisse retarder son départ et prolonger sa garde à la dernière minute et sans donner l'impression de refuser de travailler une minute de plus. Lorsqu'on était changé, personne ne pensait à demander de rester. C'était comme une règle. Mais si elle devait partir en urgence pour une mission alors qu'elle devait travailler encore pour un moment, ce qui ne s'est encore jamais produit, Eléonore saurait bien feindre d'aller mal et on la laisserait rentrer chez elle sans problème. Tant qu'on n'insiste pas pour la raccompagner... Après elle pourrait dans ce cas demander à un autre agent de venir la chercher. Car on ne laisse pas seule une personne qui ne va pas bien c'est connu... Ainsi, sortie rapidement sans être retenue ou remarquée, Eléonore commença à se demander ce qu'on attendrait d'elle cette fois-ci. Ce sera sa deuxième mission. Elle reverra les autres agents pour la première fois depuis le bal. Avec qui fera-elle équipe cette fois-ci? Elle appréhendait la réponse... Et quel sera le but de la mission? Quels seront ses outils pour la mener à bien? Et oui, Eléonore aime le côté théâtral des missions... Mais bon il ne s'agissait pas d'un jeu, mais d'un enjeu de taille. C'est donc sérieuse et pleine de sang-froid qu'elle se dirigea vers la Tour... D'un ton décidé mais pas trop. Un bon agent doit savoir se fondre... Trop de précipitation pourrait éveiller des soupçons et donc au final faire du tort voire même perdre du temps... Ce qui est le plus difficile c'est de ne pouvoir partager ses interrogations, ses joies, ses appréhension et sa fierté d'agent. Joueuse et pleine d'imagination elle n'aimait pas mentir. Mais bon ce qui l'aide c'est son fort professionnalisme. Plus que 5 minutes et elle en saura enfin plus...


Eléonore Andrews
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lucia Greatstone



Messages : 184
Couverture : Artiste peintre.
Points : 372


Plus d'informations
F A C E C L A I M : Natalie Dormer
R E L A T I O N S :

Mission I : Cauchemar. Empty
MessageSujet: Re: Mission I : Cauchemar.   Mission I : Cauchemar. EmptyDim 27 Mai - 18:13

Intrigue II

Mission 1
« It's better to be hated for what you are than to be loved for what you're not »


Depuis que l'équipe de mon fils, toute jeune recrue de la Tour Bleue - bien trop jeune à mon sens - avait permis d'en quelque sorte sauver le monde en évitant une guerre entre les anges et les démons, je cherchais à gagner du gallon pour pouvoir être moi aussi chef d'équipe. De cette façon, je pensais pouvoir garder un oeil sur mon rejeton en pleine crise d'adolescence. Ayant vécu cette période voilà fort longtemps, je ne m'en souvenais que très vaguement, mes parents m'assuraient pourtant que j'étais moi aussi passer par là. Ils pensaient même que je ne l'avais terminé que sur le tard, ce qui expliquait que j'ai quitté le Pays de l'été pour me rendre sur Emeraudia, laissant tout mon héritage culturel derrière moi. Mal m'en pris. Je sais.

Pour l'instant, mes efforts ne donnaient pas grand chose. Il faut dire que mon coéquipier était très pris par ses activités (lucratives) en dehors de la Tour. Le monde de la nuit semblait bien plus l'intéresser que mes désirs d'avancement, encore qu'il semblât en comprendre le fondement. Lui non plus n'était pas particulièrement fan de l'arrivée de Kylian dans nos rangs. Je devais donc occuper mon temps seule entre des rapports fastidieux et mes peintures. j'avais réussi à en vendre quelques unes mais je peignais principalement pour mon propre plaisir. Cela me calmait et me permettait de prendre un peu de recul. Vu mes nombreuses disputes avec Kylian - qui allait sur ses seize ans -, c'était plus que nécessaire.

Globalement, on ne pouvait pas dire que mes activités me conduisaient à avoir une vie sociale particulièrement follichone et ça ne me manquait pas. Depuis mon emprisonnement, je n'étais pas friande de compagnie. Soyons clairs : je n'étais pas une associable non plus, encore que la compagnie des hommes me déplaise. Je ne ressentais juste plus la solitude à force de la pratiquer, mais quand je croisais une collègue et que celle-ci me proposait un verre (c'était le cas d'Alleya par exemple, qui elle avait toujours besoin d'avoir du monde autour d'elle), je ne disais pas non. Je refusais uniquement quand il y avait une tentative de drague, seulement je devais lancer les ondes qu'il fallait pour les faire fuir car cela m'arrivait rarement.

J'étais en pleine composition de nature morte à l'huile quand mon biper m'indiqua que j'étais attendue en salle de réunion par la Grande Prêtresse Tamia. Cela n'augurait rien de bon car ce type de mission était souvent d'importance et engendrait des tas de complications, comme la dernière fois avec les anges - ces idiots qui se victimisaient sans cesse ! -. Attrapant mon holster et mon arme, je glissais aussi des poignards dans mes manches (on n'est jamais trop prudent). Fin prête, je me téléportais à la Tour. J'arrivais dans les premières et remarquais Eléonore, une des jeunes femmes qui avait fait équipe avec mon fils lors de la dernière grande équipée (car on sentait déjà qu'ils allaient être nombreux à cette réunion). Je lui adressai un petit signe de tête et tapai un sms pour Quigg : "Est-ce que vous avez été convoqué ? Je suis en salle de réunion avec Tampopo et quelques autres" Je tapotais pour envoyer ma brève missive et continuais à observer les alentours...

Ensuite, Tam' prit la parole et sa reine expliqua qu'un nouveau danger planait. Il était peu probable que, cette fois, il vienne des anges. D'ailleurs Lantys n'était même pas présent. Je compris que nous allions devoir enquêter en plein milieu de l'océan... vu que je suis mi-démon de pierre, mi-démon de l'illusion, ça m'indifférait. Pour les nombreux démons de feu qui composaient généralement leur groupe, ça allait sûrement encore être un sujet de ralerie... et après on osait dire que c'était elle qui était sans cesse de mauvaise humeur ! (Et dangereuse, et tout autre qualificatif choisi dans un instant T par Quigg)

Passons. L'avenir me dirait assez vite de quoi il en retournerait, j'avais appris à composer avec l'impondérable...

{742}


Cœur de Pierre?
I can’t go back to yesterday because I was a different person then.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elena Blacklue



Age : 22
Messages : 237
Couverture : Ambassadrice/Dirigeante de l'Association pour la protection des sous marins
Points : 571


Plus d'informations
F A C E C L A I M :
R E L A T I O N S :

Mission I : Cauchemar. Empty
MessageSujet: Re: Mission I : Cauchemar.   Mission I : Cauchemar. EmptyJeu 31 Mai - 17:13

Nothing can resist to water

Elena - Mission I : Cauchemar

Elena s’affairait dans les bureaux qui servaient de siège, à Comynerin, de son association pour la protection des sous-marins. Elle avait reçu un acteur important de la pêche pour l’avertir du danger qui régnait sur les espèces marines s’il continuait son activité, du moins à un tel rythme. Elena trouvait bien plus facile d’élever les consciences sur Emeraudia qu’il ne l’avait été sur Terre, avant que tout ne dégénère. Son monde d’origine était dans un tel état de nos jours que préserver l’état précaire des océans constituait une bataille au quotidien. C’était l’un des rares sujets qui parvenait encore à éveiller l’intérêt de la sirène blasée. Son milieu naturel et bien sûr, le travail qu’elle effectuait en tant qu’agente de Savoir. Après son rendez-vous, Elena passait des coups de fil à d’autres entreprises ayant un impact sur les ressources halieutiques lorsque son biper sonna. Le message venait de Tamia et s’il venait d’elle, il ne s’agissait pas d’une mission habituelle qu’elle torcherait en quelques heures avec son efficacité habituelle, accompagné de son cher Yvain avec qui elle formait une bonne équipe. Non, pour que la reine du Pays de l’été daigne réapparaitre après huit mois de silence, et Elena plaignait sincèrement la jeune démone qui devait bien accomplir ses responsabilités dans le pays qu’elle dirigeait, c’était que la mission devait être d’une importance capitale. Elena s’en réjouissait. Même s’ils ne devraient peut-être pas, cette fois, taper sur des anges, Elena était très excitée à l’idée de savoir de quoi il retournait. Elle chargea sa secrétaire de repousser les rendez-vous de ces prochains jours car son instinct, qui la trompait rarement, lui disait que la convocation de Tamia allait aboutir sur une mission qui lui demanderait toute son énergie.

N’ayant pas besoin de se changer, la brune se rendit donc directement à la Tour. Comme à son habitude, elle poussa la porte de la salle de réunion de manière forte afin de se faire remarquer et s’inclina avec un sourire amusé devant Tamia avant de lui dire : « Contente de te revoir Tam. » Elena étant de bonne humeur, elle évita de pousser la provocation à demander à Tamia pourquoi elle n’était pas accompagnée de son cher Lantys cette fois. Elle avait beau être beaucoup plus vieille que la démone, cette dernière pouvait l’écraser d’un regard, et elle le savait bien. Apercevant son amie Lucia dans les agents déjà présents, elle la rejoignit et lui adressa l’un de ses rares sourires franc. « Comment vas-tu ma chère ? » lui demanda-t-elle. En revanche, ses autres amis, dont Yvain, n’étaient pas encore arrivés. Rien de très étonnant en ce qui concernait le vampire puisqu’il tenait une boutique de fleurs et avait des impératifs pour l’ouverture et la fermeture qu’elle ne connaissait point dans sa couverture.

Bientôt cependant, la pièce se remplit des agents de la Tour Bleue et Tamia prit la parole (après leur avoir balancé une petite salve de pouvoir, ce qu’elle adorait faire selon l’avis d’Elena.) Pour ne pas changer, Emeraudia était en danger et c’était aux agents de la sauver. Elena avait beau jouer à celle qui s’en fichait, elle aimait la quiétude et l’équilibre relatifs qui régnaient sur la planète jumelle de son monde d’origine et n’était pas prête à la voir aussi dévastée que la Terre. Lorsque Tam évoqua l’océan, ses yeux bruns brillèrent d’un éclat argenté, leur couleur naturelle. Une mission en pleine mer…on n’aurait difficilement pu lui faire plaisir. Elena était puissante, et ses pouvoirs déjà parfaitement maitrisés sur Terre ne l’étaient encore plus lorsqu’elle était dans son milieu naturel ; On pouvait se plaindre d’elle et de son mauvais caractère, mais compter sur une sirène, sur une de leurs princesses, formait un atout considérable, bien qu’elle soit terrienne et non emeraudienne. Elle sentait les embruns l’appeler, murmurer son nom. Le caractère dangereux et essentiel de la mission, tout comme sauver Emeraudia, constituaient une motivation en plus. Si Elena ne refusait jamais une mission, ce ne serait pas pour s’écarter alors qu’elle allait pouvoir démontrer toute son utilité de par ses pouvoirs et sa nature de sirène.

[683 mots]

DEV NERD GIRL



siren princess
Il n'y a qu'une chose horrible en ce monde : l'ennui -Oscar Wilde - cold blood
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yoshisavatars.tumblr.com
Sithmaith Weston



Messages : 137
Couverture : étudiante
Points : 230


Plus d'informations
F A C E C L A I M : Karen Gillan
R E L A T I O N S :

Mission I : Cauchemar. Empty
MessageSujet: Re: Mission I : Cauchemar.   Mission I : Cauchemar. EmptyJeu 29 Aoû - 18:56

Intrigue II

Mission 1
« Car personne d'autre n'a le pouvoir de changer mon univers »


Sithmaith était à l’université quand elle reçut la convocation urgente pour la réunion avec la reine des enfers. Bien qu’elle soit la première à le regretter, la jeune femme n’avait pas réussi à se faire d’amis parmi les agents de la Tour, quant à ceux de son université, elle avait l’impression qu’ils se méfiaient d’elle. Peut-être parce qu’elle venait d’un autre monde ? Il était difficile pour la jeune femme de comprendre les autres êtres humains car elle avait vécu dans une vaste cage pendant la majeure partie de sa vie, seule humaine au milieu des fées.

Ces huit derniers mois avaient été calmes : elle était passée en année supérieure et avait régulièrement accompli des missions de routine, c’était tout, il n’y avait rien eu d’autre à en dire. Ah, si ! Comme elle avait remarqué que le fait que son apparence change une fois qu’elle avait terminé d’utiliser son pouvoir, elle avait fini par décider de se teindre dans un roux assez semblable à celui que prenaient ses cheveux (normalement blonds vénitiens) dans ses moments là. Obsilone avait été sceptique, pensant que c’était trop facile pour que ça marche, et pourtant… les faits lui donnèrent tord.

Cela dit, Sith’ n’hésitait jamais à user de sa magie, elle réparait souvent de petites choses à la fac, juste comme ça, pour le plaisir de le faire et d’être utile. On ne va pas se mentir, c’était sa gentillesse extrême qui l’isolait des autres élèves, ces derniers la prenant pour une hypocrite. On ne pouvait pas être sincère à ce point ! C’était fort mal connaître la jeune fille, toujours égal à elle-même, mais Obsilone ne se plaignait pas de ce manque de compagnie. Elle n’avait aucune envie que des inconnus rôdent autour de sa protégée. Encore moins ces humains sales et mal élevés qui peuplaient son école, et ne parlons même pas des démons, une véritable engeance du diable ceux-là ! Et en même temps…

Sur la route les menant à la Tour Bleue, Obsilone avait repris sa place traditionnelle dans les cheveux de Sith’, pour tout ceux qui ne connaissaient pas son existence, elle avait juste l’air d’une fleur, d’un ornement qui retenait la longue chevelure de la rouquine. Une fois sur place, Sithmaith s’assit à côté de Melyn, une des seules personnes à la Tour qui venait lui demander de ses nouvelles régulièrement. « Salut ! Tu penses que ça va barder ? » Chuchota-t-elle à sa voisine, alors que les places se remplissaient peu à peu autour d’elles. La jeune femme lui répondit qu’elle n’en savait trop rien mais que Tamia se déplaçait rarement sans raison valable (pour ennuyer son monde, parfois, mais Sith’ ne pouvait ni confirmer, ni infirmer de tels propos, elle avait assez peu côtoyé la reine des démons, étant arrivée sur Emeraudia sur la fin des événements d’il y a huit mois).

Tamia leur exposa ce qui se passait. Sithmaith appris au passage que certaines personnes pouvaient avoir des rêves prémonitoires, chose qu’elle ignorait jusque là. En même temps, elle, elle pouvait nier la réalité de tout ce qui l’entourait dans un périmètre d’un peu plus d’un mètre. Ce n’était pas exactement « normal » pour ce qu’elle avait pu en constater en côtoyant de plus en plus de gens en classe. « Je n’ai jamais pris le bateau ! C’est excitant ! » Il n’y avait vraiment que Sith’ pour toujours être optimiste et voir le verre à moitié plein quand on leur annonçait la fin du monde !

{588}


Sithmaith Erin Weston.
J'ai de l'amour plein la tête, Des envies éternellement, Et regarde si tu es prête... Comme le monde est grand.
Laisse le passé où il est, Il faut aimer maintenant. Tu verras si rien ne t'arrête... Comme le monde est grand - Paix Blanche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Katarina Ewansky



Age : 28
Messages : 373
Couverture : Mannequin
Points : 808


Plus d'informations
F A C E C L A I M : Taylor Swift
R E L A T I O N S :

Mission I : Cauchemar. Empty
MessageSujet: Re: Mission I : Cauchemar.   Mission I : Cauchemar. EmptyJeu 29 Aoû - 21:37

Huit mois. Cela faisait huit mois que Katarina avait déserté Emeraudia. Elle s’était enfuie juste après le bal, une réaction complètement puérile elle le savait, mais n’avait pas pu se résoudre à rester. Voir Itachi lui faisait bien trop mal au coeur, et le voir venir au bal avec cette incompétente d’Andrews l’avait bien trop énervée. Elle était d’une jalousie maladive, ce n’était pas nouveau, mais encore jamais cela ne s’était répercuté sur Itachi. Et pourtant. Depuis leur nuit d’ivresse, elle ne pouvait s’empêcher de ne penser qu’à lui. Elle s’était donc enfuie, pour oublier, pour essayer de récupérer un minimum ses esprits. Elle ne pouvait décemment pas être aussi douée dans son métier d’agent de la Tour qu’à l’accoutumée si son esprit se tournait sans arrêt vers un certain démon de la Foudre. Durant tout le temps de son exil, elle avait pris une chambre dans un hôtel au Pays de l’Eté. Même si elle avait quitté son pays pour Emeraudia pour la Tour, elle y revenait toujours pour s’y ressourcer. Elle n’allait cependant jamais voir ses parents et ne savait même pas ce qu’ils devenaient.

Elle avait également abandonné sa longue chevelure brune. Elle s’était teint les cheveux juste avant le bal, sur un coup de tête. Mais le brun ne lui allait pas. Elle n’en n’avait pas l’habitude et détestait cette couleur. Elle avait donc retrouvé ses cheveux blonds, mais les avaient coupés en un carré court, qui lui arrivait juste aux épaules. Kate jouait souvent avec ses cheveux, mais jamais encore elle ne les avaient coupés. Si elle avait été en pause du côté de la Tour Bleue, elle avait néanmoins continué son travail de mannequin. Cela étant, elle avait pris le moins de contrats possibles. Elle ne pouvait juste pas supporter la présence d’autres personnes. N’ayant au final aucun réel ami à l’exception d’Itachi -et pourtant, elle s’était rapprochée d’Alleya, sa princesse-, elle passa donc près de huit mois seule, avec ses idées noires et ses névroses.

Katarina était revenue sur Emeraudia quelques jours avant la convocation de Tamia. Elle n’avait bien entendu prévenu personne de son retour, comme elle n’avait prévenu personne de son départ. Son ripper sonna alors qu’elle triait ses vêtements dans son dressing surchargé. Partir si longtemps ne l’avait pas spécialement changée. Elle restait la Katarina superficielle qu’elle avait toujours été, mais avait décidé de se débarrasser de nombreux vêtements qu’elle trouvait tous plus atroces les uns que les autres. Certains lui rappelaient Lev ou Peter, et elle se demandait pourquoi elle les avaient encore. D’autres étaient tout simplement plus à son goût. Contemplant la pile de vêtements sur son lit, elle jeta les deux qu’elle avait dans les mains et se téléporta à la Tour Bleue. Elle n’était pas réellement prête à voir du monde, mais elle n’avait pas le choix. Sa peaux claire, ses cheveux blonds et la robe blanche qu’elle portait contrastaient avec une bouche rouge écarlate et ses yeux bleus. Elle balaya la salle, salua Tampopo de loin et alla s’asseoir loin d’Andrews, qu’elle avait repéré en entrant. Elle écouta avec attention le discours de Tampopo, avant d’avoir une expression de dégoût sur le visage. De l’eau… A croire qu’ils voulaient sa mort. Elle avait déjà difficilement survécu à la mission précédente sans son feu Ne pouvait-elle pas éviter d’y aller ? Non parce que franchement, elle préférait largement éviter de se retrouver en pleine mer…

• 569 •
acidbrain


burning fire.
fire in her veins and armor beneath her skin. an accent of blood, lips made of glass and a voice cut from steel. a grin made for war and eyes flecked with ash. she's a nightmare dressed like a daydream.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Itachi Sakuraï



Age : 34
Messages : 132
Couverture : Surveillant au lycée publique
Points : 868


Plus d'informations
F A C E C L A I M : Shun Oguri
R E L A T I O N S :

Mission I : Cauchemar. Empty
MessageSujet: Re: Mission I : Cauchemar.   Mission I : Cauchemar. EmptyDim 1 Sep - 18:04

Intrigue II

Mission 1
« Ton ombre tisse mon chemin dans l'ombre, sans but, comme une aiguille empoisonnée. Ta lumière frappe gracieusement la tour de l'eau, et comme la foudre, coupe la source de ma vie. »


Itachi ne pouvait pas dire que l’histoire avec Kate ne l’avait pas perturbé. Evidemment que ça l’avait mis dans une position délicate, mais contrairement à sa meilleure amie, il avait d’abord vu l’aspect pratique à gérer. Il avait bien compris, après coup, que ça le faisait passer pour quelqu’un de froid et de détaché… seulement sur le moment, qu’aurait-il pu dire ou faire ? Même après ? Après tout, ce qui était fait ne pouvait être défait.

Quand Itachi était jeune, il avait fait parti des « mignons » de l’Empereur de la Foudre. Maltraité et violé, Itachi avait appris à prendre ses distances avec tout ce qui touchait au corps et plus largement aux relations physiques. Qu’il soit devenu par la suite gladiateur n’avait pas vraiment arrangé les choses.

Le démon de la foudre avait énormément d’affection pour Katarina, mais il n’avait pas été capable de gérer ce qu’il pensait être un simple béguin. Il n’avait jamais connu l’amour autre que familial, raison pour laquelle il avait toujours vu Kate plutôt comme une petite sœur. C’était parfaitement sain comme relation… jusqu’à ce qu’ils couchent ensemble. Itachi avait pensé qu’en passant à autre chose, ils arriveraient à retrouver au moins une relation amicale normale… et là, Kate avait disparu pendant des mois. Il se doutait bien de l’endroit où elle s’était rendu, mais n’avait pas eu à coeur de demander un visa pour se rendre au Pays de l’été la chercher. Que pourrait-il lui dire ? Il craignait de la blesser plus encore et s’était peu à peu persuadé que c’était mieux pour elle qu’elle soit retourné au pays, loin de lui.

Ces huit mois avaient été solitaires pour le démon. Il n’avait pas hésité à voir d’autres agents mais le coeur n’y était pas et en dehors de son travail, il passait plus de temps seul chez lui à lire. Il profitait de son temps – trop – libre pour s’améliorer, se cultiver, un luxe qu’il n’avait jamais eu lorsqu’il vivait sur Terre. Quand son biper sonna pour annoncer une nouvelle mission avec Tamia, son coeur manqua pourtant un battement : si c’était Tamia qui donnait les ordres, Kate serait peut-être là ? Après tout, elle avait toujours été la préférée de la Grande Prêtresse.

Aoi en arriva à la même conclusion. Elle lui avait piqué son biper et regardait d’un air concentré le message. « Kate sera là tu penses ?
- Va savoir. Peut-être. Mais si elle est là, je ne sais pas ce que je pourrais lui dire…
- Hum… je n’sais pas, tu pourrais peut-être tenter un : je suis trop désolé Katarina, reviens ! Non ?
- Je ne peux pas lui dire ça.
- Bien sûr que tu peux ! Et puis, d’abord, qu’est-ce qui s’est passé entre vous?!
- Pas ton problème, grommela le démon de la foudre.
- Kate est partie depuis des mois ! Donc mon problème, ok Onii-san ?
- Tu ne sais simplement pas de quoi tu parles, c’est devenu compliqué entre Kate et moi avant son départ. Je pensais arranger les choses, je n’ai fait que les aggraver. Rien ne va là-dedans ! » Il n’aurait pas été plus surpris que ça que Kate ait disparu pour le tenir éloigner des conséquences concrètes de leurs actes. Puis il se souvenait que c’était de Katarina dont on parlait et qu’elle ne lui aurait pas fait un coup comme ça. Si elle était partie, c’était seulement pour ne plus le voir. « Je crois que je sais exactement de quoi je parle, au contraire. Tu es un vieux démon grincheux de la Terre et Kate est une jeune démone pleine de pep’s d’Emeraudia. T’as simplement encore merdé. » Ah… si elle savait à quel point. Non pas qu’il se sente entièrement responsable de ce « merdier ». Katarina aussi avait bu ce soir là ! Et pour l’après… C’était plus confus. Il avait essayé d’être patient et compréhensif… pourtant, Kate était quand même partie après l’avoir battu froid pendant le bal.

Même lui avait compris que c’était parce qu’il avait invité une autre fille. Mais comme après leur nuit d’ivresse, elle ne lui adressait pas la parole, il n’avait pas tellement eu l’occasion de l’inviter elle, hein. Les femmes étaient beaucoup trop compliquées à suivre. Il s’en voulait de penser quelque chose d’aussi sexiste mais ces derniers mois l’inquiétude l’avait cédé au désespoir.

Se débarrassant comme il pouvait d’Aoi, il mit quelques bijoux de contrôles supplémentaires au cas où Kate serait vraiment là – son pouvoir était intimement lié à son état psychique et toute cette histoire commençait à sérieusement lui taper sur les nerfs dans tous les sens du terme -. Grand bien lui prit puisqu’il repéra la jeune démone dès qu’il eut posé un pied dans la salle de réunion. Une envie terrible de fuir très loin le prit à son tour. Il se raisonna : à son âge, on affrontait les autres, on ne prenait pas ses jambes à son cou comme un bébé démon !

Il resta debout au fond de la salle pendant tout le temps du discours de Tamia puis, il prit son courage à deux mains et se mit un bon coup de pied aux fesses et se dirigea vers Katarina. « Salut Kate. On peut parler avant de partir en mission ? » Il savait qu’ils n’avaient que quelques minutes avant de s’en aller, mais ils ne pouvaient pas être tous les deux sur un bateau et s’ignorer… si ?

{916}


Démon de la Foudre.
« Qui a rejeté son démon nous importune avec ses anges. » [Henri Michaux] - Tranches de Savoir -.- emeraudia
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alleya Hongo



Age : 34
Messages : 510
Couverture : Serveuse | Princesse
Points : 900


Plus d'informations
F A C E C L A I M : Amanda Seyfried
R E L A T I O N S :

Mission I : Cauchemar. Empty
MessageSujet: Re: Mission I : Cauchemar.   Mission I : Cauchemar. EmptyLun 2 Sep - 21:34

Intrigue II

Mission 1
« C’est pourquoi il est grand temps de pardonner et d’oublier, ou d’oublier et de pardonner. Peu importe dans quel ordre d’ailleurs tant que tout le monde est content. »


Alleya avait passé huit mois un peu étranges. Elle avait réellement cru que sa mère allait enfin admettre ouvertement sa relation avec Lantys, au lieu de quoi, elle avait simplement passé plus de temps au Pays de l’Eté, donc moins avec elle. Mais Alleya avait ses taupes au Temple Principal même tatie et elle savait que Lantys avait passé les feux de Beltane récents avec Tamia. Si cela augurait de bonnes choses, ça mettait encore trop de temps à s’officialiser. Alleya avait besoin que sa mère ait d’autres enfants qu’elle. Elle n’était clairement pas assez puissante pour succéder à Tamia sur le trône et elle n’avait pas non plus la longévité nécessaire. Même son père, Tasuki Hongo, était obligé d’être en accord avec ça alors qu’il n’était pas un grand fan du couple formé par son ex-femme et l’Empereur des anges. Mais lui passait plus franchement à autre chose, et ce depuis longtemps déjà. Peut-être parce qu’il ne vivrait pas 500 ans comme Tamia, ou parce qu’il avait un caractère plus pondéré. Alleya n’en savait trop rien au final…

Tout ce qu’elle savait, en revanche, c’était que sa mère était peu venue la voir. Elle évitait le problème, comme d’habitude. Pour fuir son trône, elle venait sur Emeraudia, pour fuir son secret éventé, elle restait chez elle ! En cela, remarquez, elle n’était pas si différente de ses sujets. Tamia n’avait pas été la seule à plus ou moins disparaître de la circulation, c’était aussi le cas de Katarina. Mais dans le cas de sa compatriote, elle ignorait ce qui avait motivé ce départ, même s’il était évident que ça avait un rapport avec un certain démon de la foudre…

Quand elle reçut le message sur son biper, sa première réaction fut d’être heureuse à l’idée de reprendre du service plus sérieusement avec sa mère, et quand elle entra dans la salle de réunion, elle fut d’autant plus contente de voir que Katarina était de retour ! Pourtant, elle ne s’assit pas avec elle, préférant aller voir sa mère. Elle resta au premier rang pour écouter la suite des événements. Pour elle, une mission en mer était idéale : elle n’était pas capable de créer l’eau mais elle pouvait la manipuler à loisir, qu’elle soit salée ou douce.

En revanche, que Jade ait fait un rêve prémonitoire n’augurait rien de bon pour la suite… mais Alleya n’en était plus à une fin du monde près. Elle avait même été conçue lors de l’une d’elle. Enfant, déjà, elle avait la sensation que le chaos faisait parti de son destin et que pour autant il ne fallait y voir aucune fatalité. Elle avait les moyens de se défendre et de protéger les autres, parce que ses parents étaient puissants, elle l’était aussi, même si beaucoup moins qu’eux.

Elle jeta un coup d’oeil vers Katarina. Itachi l’avait rejointe, elle n’allait donc pas aller la voir, elle chercha quelqu’un d’autre à qui parler… au pire, elle trouverait une fois sur le bateau. Elle était très sociable par nature, et comme sa relation avec Tamia était plus ou moins un secret, elle avait tout intérêt à aller taper la causette à droite et à gauche.

{531}


Princesse
Il n'y a rien de plus humiliant que d'avoir un titre que l'on ne mérite pas. Être une princesse ne veut rien dire si l'on est incapable de régner...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Katarina Ewansky



Age : 28
Messages : 373
Couverture : Mannequin
Points : 808


Plus d'informations
F A C E C L A I M : Taylor Swift
R E L A T I O N S :

Mission I : Cauchemar. Empty
MessageSujet: Re: Mission I : Cauchemar.   Mission I : Cauchemar. EmptyVen 6 Sep - 20:17

Qu’on soit bien d’accord, Kate ne rejetait absolument pas la faute sur Itachi de leur soirée de débauche. Elle avait cédé à la tentation également, suivant son coeur plus que son cerveau, qui lui criait qu’elle faisait une grosse erreur. Tout cela lui était revenu durant les jours qui avaient suivis cette folle soirée. Le jour-même, une migraine si puissante lui vrillait la tête qu’elle n’avait plus un seul souvenir cohérent de ce qu’il s’était passé. Et si elle avait préféré s’éloigné d’Itachi et d’Emeraudia, c’était pour éviter d’exploser, tout simplement. Même si elle avait pris du galon avec les années, ses nouveaux pouvoirs restaient très instables. Elle portait toujours un bracelet de contrôle depuis de nombreux mois, qu’elle avait été elle-même réclamer à ses supérieurs. Elle ne pouvait pas risquer de mettre Emeraudia en feu juste parce qu’elle était contrariée. Au Pays de l’Eté, elle ne risquait pas de croiser quelqu’un qu’elle ne voulait pas voir, surtout pas Itachi.  Elle croiserait éventuellement Raëlle, mais si Raëlle était amie, elle savait aussi quand rester dans son coin. En fait, elle s’éloignait essentiellement d’Itachi, de Karen -elle ne donnait pas cher de la peau de sa coéquipière si elle la croisait, et comme cela lui coûterait plus qu’un blâme, mieux valait éviter. Heureusement pour elle, Lev et Peter semblaient avoir déserté Emeraudia, le Pays de l’Eté et le monde plus simplement. Bref.

Assise dans la salle de réunion, elle salua sa Princesse d’un geste de la main, tout en lui adressant un sourire. Elle aimait énormément Alleya, pas seulement parce qu’elle était sa princesse -cela jouait un rôle important, certes- mais depuis qu’elles étaient parties en mission ensembles et qu’elles s’étaient rapprochés, Katarina espérait pouvoir la compter parmi ses rares amies. Elle l’adulait tout autant que Tampopo, certes, mais cela semblait évoluer vers une autre relation. Elle ne s’était tout simplement pas vue se plaindre d’un amour sans retour auprès de la jeune femme, trouvant cela bien stupide toute seule. Elle vit Raëlle, en compagnie de Johan, faire leur entrée et prendre place. Le couple était adorable et Kate devait l’avouer, elle était parfois jalouse de l’Ange. Tout semblait lui sourire, là où Kate vivait déception après déception.

Son corps se raidit quand elle entendit Itachi. Elle avait soigneusement évité de regarder vers l’entrée de la salle et n’avait donc pas vu qu’il était venu. Elle s’en doutait bien sûr -c’était elle qui était partie, pas lui- mais elle avait presque espéré qu’il se contente de l’ignorer tout du long. Elle se leva pour lui faire face et un simple regard vers lui failli la faire flancher. Il lui fallu tout ce qu’elle avait en elle pour rester de marbre. « Salut Hachi. Rassures-toi, je ne suis pas partie parce que j’étais enceinte, tu peux respirer, tu n’es pas père. » Lâcha-t-elle froidement. Cette situation était celle qui avait semblé le préoccuper le plus à leur réveil. Elle assuma donc que cette question lui brûlait les lèvres, bien qu’elle espérait qu’il la connaisse mieux que ça et qu’elle ne serait pas partie huit mois, enceinte, sans le lui dire. Et qu’il se rassure, elle ne l’était toujours pas. Si les Feux de Beltane étaient passés, Kate les avaient, comme à son habitude, soigneusement éviter. Elle laissait ça aux autres, même si elle adorait les prêtresses, il était hors de question qu’elle prenne part à ces orgies. « Je vois que tu as de nouveau les cheveux noirs, ils sont plus longs par contre… » dit-elle, faisant allusion à la couleur qu’il s’était fait pour le bal de leur victoire.

• 600 •
acidbrain


burning fire.
fire in her veins and armor beneath her skin. an accent of blood, lips made of glass and a voice cut from steel. a grin made for war and eyes flecked with ash. she's a nightmare dressed like a daydream.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





Mission I : Cauchemar. Empty
MessageSujet: Re: Mission I : Cauchemar.   Mission I : Cauchemar. Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Mission I : Cauchemar.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Première mission
» Discours du PM lors de la Mission Economique Canada-Haiti
» Quantico: Mission FBI
» L'épée cauchemar
» [UploadHero] Rambo II : la mission [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Emeraudia :: La Tour Bleue :: Les salles de réunions-
Sauter vers: